Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: Damas exhorte l'Onu à condamner l'attaque israélienne

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 0 0 0

    Le ministère syrien des Affaires étrangères a appelé l'Onu à condamner la frappe aérienne d'Israël contre un centre de recherche scientifique près de Damas perpétrée mercredi, rapporte l'agence officielle syrienne SANA.

    Le ministère syrien des Affaires étrangères a appelé l'Onu à condamner la frappe aérienne d'Israël contre un centre de recherche scientifique près de Damas perpétrée mercredi, rapporte l'agence officielle syrienne SANA.

    "Si le Conseil de sécurité refuse d'assumer ses obligations et de prévenir ces attaques dangereuses (…) cela contribuera à la déstabilisation de la région", lit-on dans le message ministériel.

    Selon l'agence, les messages ministériels ont été envoyés au Conseil de sécurité de l'Onu et au secrétaire général de l'Organisation Ban Ki-moon. Damas a qualifié l'attaque israélienne de "violation flagrante" de la Charte des Nations unies et de l'accord de désengagement entre les forces syriennes et israéliennes conclu en mai 1974.

    Le 30 janvier, le commandement de l'armée syrienne a affirmé que des avions israéliens avaient frappé un centre militaire de recherche scientifique dans la province de Damas. Auparavant, le centre avait été déjà attaqué par des combattants de l'opposition armée.

    Jeudi 31 janvier, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est déclaré "sérieusement préoccupé" par les informations concernant la frappe effectuée par l'aviation israélienne sur la Syrie. Dans le même temps, le porte-parole de M.Ban Eduardo del Buey, se référant aux forces de maintien de la paix déployées à la frontière israélo-syrienne, a fait savoir que l'Onu ne pouvait pas confirmer l'existence de l'agression israélienne.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    L'armée syrienne tire un missile sol-air sur un jet israélien
    L’aéroport de Damas frappé par des roquettes, possible attaque d’Israël
    Frappe israélienne près de Damas: pas de stocks de munitions du Hezbollah dans la zone
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik