Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Lavrov rencontre pour la première fois le chef de l'opposition syrienne

    International
    URL courte
    49e Conférence de Munich sur la sécurité (2013) (13)
    0 4 0 0

    Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a rencontré pour la première fois le chef de la Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution syrienne Ahmed Moaz al-Khatib, annonce une source au sein de la délégation russe à la Conférence de Munich sur la sécurité.

    Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a rencontré samedi pour la première fois le chef de la Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution syrienne Ahmed Moaz al-Khatib, annonce une source au sein de la délégation russe à la Conférence de Munich sur la sécurité.

    La rencontre s'est déroulée en marge des travaux de la conférence munichoise. Le savant islamique et prédicateur cheikh Ahmad Moaz Al-Khatib a été élu chef de la Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution syrienne le 11 novembre dernier à Doha (Qatar).

    Réuni le 12 décembre à Marrakech (Maroc), le groupe des "Amis de la Syrie" a reconnu la Coalition comme seule représentante légitime du peuple syrien. Il y a toutefois en Syrie plusieurs groupes d'opposants et des commandos d'opposition qui déclarent n'avoir rien à voir avec la Coalition qu'ils ne reconnaissent pas.   

    Depuis mars 2011, la Syrie est en proie à un conflit entre les troupes gouvernementales et les groupes armés de l'opposition. Selon l'Onu, les affrontements ont déjà fait plus de 60.000 morts. Les autorités syriennes affirment faire face à des combattants bien armés et soutenus par les pays occidentaux et certains Etats arabes.

    Dossier:
    49e Conférence de Munich sur la sécurité (2013) (13)

    Lire aussi:

    Les actions de la coalition dirigée par les USA empêchent de mettre fin à Daech
    Syrie: l’opposition et le gouvernement trouvent une entente
    Affrontements entre l’armée syrienne et les forces pro-américaines à Raqqa
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik