Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire iranien: reprise des négociations le 26 février au Kazakhstan (TV)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 1 0 0

    Les négociations entre Téhéran et les Six médiateurs internationaux sur le dossier nucléaire iranien (Russie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Chine et Allemagne) reprendront le 26 février à Almaty, au Kazakhstan, rapporte mardi le site internet de la chaîne de télévision iranienne Press TV.

    Les négociations entre Téhéran et les Six médiateurs internationaux sur le dossier nucléaire iranien (Russie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Chine et Allemagne) reprendront le 26 février à Almaty, au Kazakhstan, rapporte mardi le site internet de la chaîne de télévision iranienne Press TV.

    Un porte-parole de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton avait auparavant annoncé que l'Union européenne avait proposé à la République islamique de tenir le prochain round de négociations le 25 février prochain et qu'elle attendait une confirmation officielle de Téhéran.

    Le dernier round de négociations - le troisième en 2012 - s'est déroulé les 18 et 19 juin à Moscou. Il a été précédé d'une rencontre à Istanbul (14 avril) et d'une autre à Bagdad (les 23 et 24 mai). Ces négociations n'ont abouti à aucune percée dans le règlement du problème nucléaire iranien.

    Les Etats-Unis et d'autres pays reprochent à l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert du programme nucléaire qu'il prétend réaliser à des fins pacifiques. Téhéran reconnaît enrichir de l'uranium à 20%, mais affirme que ses activités nucléaires ont pour seul objectif de satisfaire les besoins du pays en électricité.

    Depuis 2003, les Six médiateurs internationaux sur le dossier nucléaire iranien œuvrent conjointement avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour amener Téhéran à suspendre ses travaux d'enrichissement d'uranium susceptibles de mettre en danger le régime de non-prolifération nucléaire.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik