Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Iran/Six: le Guide suprême sceptique quant au succès du dialogue (porte-parole)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 01

    Le Guide suprême de la République islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, est pessimiste quant au succès d'un nouveau round des négociations avec les Six médiateurs sur le dossier nucléaire iranien (Russie, USA, Grande-Bretagne, France, Chine et Allemagne), titrent les médias locaux.

    Le Guide suprême de la République islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, est pessimiste quant au succès d'un nouveau round des négociations avec les Six médiateurs sur le dossier nucléaire iranien (Russie, USA, Grande-Bretagne, France, Chine et Allemagne), titrent mardi les médias locaux.

    "L'Occident n'engagera jamais un vrai dialogue (…). L'objectif principal de l'Occident est de freiner la marche de la République islamique. S'il n'arrive pas à le faire, il s'appliquera à nous affaiblir par tous les moyens", a notamment déclaré Abdollah Hajj Sadeghi,  porte-parole de l'ayatollah Khamenei devant les étudiants du centre théologique de Qom.

    Et de se référer à la politique américaine mêlant sanctions économiques et propositions de dialogue.

    Quoi qu'il en soit, de tels propos du porte-parole du Guide suprême contredisent la déclaration du ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, qui a parlé lundi à Berlin d'un certain "optimisme" face à une position moins dure de Washington envers Téhéran.

    Les Etats-Unis et l'Iran ont rompu leurs relations diplomatiques après la prise d'otages à l'ambassade américaine de Téhéran en novembre 1979, même s'ils se sont depuis consultés sur des dossiers régionaux comme l'Afghanistan et l'Irak.

    Les négociations entre Téhéran et les Six doivent reprendre le 26 février prochain à Almaty, au Kazakhstan.

    Les grandes puissances occidentales et Israël soupçonnent la République islamique de vouloir se doter de l'arme atomique sous le couvert de son programme civil, ce que Téhéran nie catégoriquement.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    L’Iran maintiendrait ses «capacités balistiques» avec ou sans l’accord des États-Unis
    Khamenei sur Trump:«Il y avait peut-être une bonne dizaine de mensonges dans son discours»
    Le Guide suprême iranien pose sept conditions pour rester dans l'accord nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik