Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Manifestations en Tunisie: la police recourt aux gaz lacrymogènes

    International
    URL courte
    0 0 0

    Des accrochages entre la police et les manifestants se sont produits jeudi à Gafsa, dans le sud-ouest de la Tunisie, ont annoncé des médias arabes, ajoutant que les forces de l'ordre ont lancé des gaz lacrymogènes contre les manifestants.

    Des accrochages entre la police et les manifestants se sont produits jeudi à Gafsa, dans le sud-ouest de la Tunisie, ont annoncé des médias arabes, ajoutant que les forces de l'ordre ont lancé des gaz lacrymogènes contre les manifestants.

    Des habitants de Gafsa sont descendus jeudi dans la rue pour protester contre le meurtre du dirigeant de l'opposition laïque Chokri Belaïd. Lors du rassemblement, des cocktails Molotov ont été jetés contre les policiers qui ont répondu par des tirs nourris de gaz lacrymogènes.

    Le meurtre d'un responsable politique d'opposition a provoqué une vague de manifestations à Tunis et dans d'autres villes du pays. Mercredi soir, le premier ministre Hamadi Jebali a décidé de dissoudre le gouvernement pour former un cabinet d'unité nationale comprenant des technocrates affiliés à aucun parti. Or, le mouvement islamiste Ennahda, au pouvoir dans le pays, a opposé une fin de non-recevoir à cette initiative.

    Lire aussi:

    Athènes: des manifestants réunis devant le parlement dispersés avec des gaz lacrymogènes
    Réaction de l’UE aux manifestations russes: cherche-t-elle la petite bête?
    Tunisie: les contestations sociales «dévoyées»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik