Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: Damas rejette les conditions de l'opposition pour un dialogue

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 4 0 0

    Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Fayçal Mokdad, en visite à Pékin, a rejeté jeudi les conditions formulées par le chef de la Coalition nationale des forces de l'opposition syrienne Ahmed Moaz al-Khatib pour entamer un dialogue, rapporte la chaîne Al-Jazeera.

    Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Fayçal Mokdad, en visite à Pékin, a rejeté jeudi les conditions formulées par le chef de la Coalition nationale des forces de l'opposition syrienne Ahmed Moaz al-Khatib pour entamer un dialogue, rapporte la chaîne Al-Jazeera.

    La proposition de M.Khatib n'est qu'une tentative de l'opposition de réagir à l'initiative de paix formulée par le président syrien Bachar el-Assad en janvier, mais il faut que l'opposition renonce d'abord à la lutte armée pour qu'on puisse entamer un dialogue sur la crise syrienne, a indiqué M.Mokdad lors d'une rencontre avec le chef de la diplomatie chinoise Yang Jiechi.

    "Nous saluerons ceux qui déposeront leurs armes et viendront à l'idée des négociations", a ajouté le vice-ministre.

    Il s'agit de la première réaction officielle de Damas à la proposition de M.Khatib, selon Al-Jazeera. Fin janvier dernier, M.Khatib s'est dit prêt à lancer des négociations avec les représentants du régime syrien n'ayant pas de "sang sur les mains" à condition de la libération de 160.000 détenus. Ensuite il a noté que Damas perdrait sa chance de lancer un dialogue s'il ne libérait pas toutes les femmes détenues en Syrie avant le 10 février.

    M.Mokdad a en outre rencontré des spécialistes chinois des pays arabes pour les informer de la position de Damas à l'égard de la situation en Syrie et dans l'ensemble du Proche-Orient.

    Le conflit entre les autorités et l'opposition armée en Syrie se poursuit depuis mars 2011. Selon l'ONU, il a déjà emporté plus de 60.000 vies humaines.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    Riyad appelle l’opposition syrienne à trouver une nouvelle approche pour résoudre la crise
    Assad: les succès de l'armée syrienne dissuadent les sponsors du terrorisme
    La Syrie serait «mise en miettes» si Bachar el-Assad démissionnait
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik