Ecoutez Radio Sputnik
    International

    "Loi Magnitski": le but est de nuire à la Russie (Lavrov)

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    Contraints d'abolir l'amendement Jackson-Vanik, les Etats-Unis ont adopté la loi dite "Magnitski" pour mettre une fois de plus des bâtons dans les roues de Moscou, a déclaré dimanche le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    Contraints d'abolir l'amendement Jackson-Vanik, les Etats-Unis ont adopté la loi dite "Magnitski" pour mettre une fois de plus des bâtons dans les roues de Moscou, a déclaré dimanche le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    "La loi "Magnitski" est une ostentation. Je suis profondément persuadé qu'elle a été élaborée pour que la vie ne nous paraisse pas +en miel+ après l'abolition de l'amendement Jackson-Vanik", a déclaré le chef de la diplomatie russe dans une interview à la chaîne de télévision "Rossiya".

    La Russie étant devenue un membre de l'OMC, Washington était contraint d'abolir l'amendement Jackson-Vanik. "Le maintien de cet amendement privait les Etats-Unis d'une série d'avantages commerciaux avec la Russie, dont bénéficiaient désormais les autres membres de l'Organisation", a expliqué le ministre avant d'ajouter que les Américains n'ont pas voulu abolir cette loi "pour rien".

    "Si les autorités américaines avaient voulu punir certains Russes, ils ne l'auraient pas fait en grande pompe", a souligné M.Lavrov.

    D'après le chef de la diplomatie russe, les Etats-Unis ont voulu rappeler encore une fois que ce sont eux qui "étaient au volant" du monde.

    La loi américaine dite Magnitski prive de visas les fonctionnaires russes qui, selon les Etats-Unis, sont impliqués dans la mort de Sergueï Magnitski, juriste du fonds d'investissement Hermitage Capital Management mis en examen pour fraude fiscale et décédé dans une prison de Moscou faute d'avoir reçu des soins médicaux.

    Lire aussi:

    La Russie promet de riposter à l’adoption d'une «loi Magnitski» par le Canada
    Le parlement canadien adopte une «loi Magnitski» malgré la menace de riposte russe
    Le Canada se propose de mettre au point sa version de l’acte Magnitski
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik