Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Arsenaux nucléaires: Washington proposera à Moscou une nouvelle réduction

    International
    URL courte
    0 4 0 0

    Les Etats-Unis comptent proposer à la Russie de réduire les arsenaux nucléaires des deux pays à un millier d'ogives chacun, contre 1.900 actuellement, rapporte lundi le journal Kommersant citant une source au sein l'administration présidentielle américaine.

    Les Etats-Unis comptent proposer à la Russie de réduire les arsenaux nucléaires des deux pays à un millier d'ogives chacun, contre 1.900 actuellement, rapporte lundi le journal Kommersant citant une source au sein l'administration présidentielle américaine.

    Selon le quotidien russe, cette proposition sera faite lors de la visite de la sous-secrétaire d'Etat américaine Rose Gottemoeller à Moscou qui débutera mardi 12 février.

    L'accord actuel conclu entre Moscou et Washington permet aux pays de posséder jusqu'à 1.900 ogives chacun.

    L'idée de réduire de moitié les arsenaux nucléaires des deux Etats repose sur un rapport secret rédigé par le département d'Etat, le Pentagone, le Conseil de sécurité nationale et le commandement stratégique américain STRATCOM.

    Ce document, qui a déjà été présenté au président Barack Obama, comprend la liste des cibles des forces stratégiques américaines, d'où sont désormais exclus les sites en Irak et en Syrie. Cependant, les objets situés en Russie, en Chine, en Iran et en Corée du Nord y figurent toujours.

    Les auteurs du rapport estiment que ce sont les sites militaires et économiques, et non pas les administrations nationales, qui doivent être considérés comme les cibles potentielles des forces nucléaires américaines. Dans ce contexte, Washington n'a besoin que de 1.000 à 1.100 ogives pour assurer la dissuasion nucléaire.

    Selon la source du Kommersant à la Maison Blanche, en cas de refus de Moscou, Washington cherchera à obtenir le soutien des deux tiers des sénateurs pour réaliser une réduction unilatérale de ses arsenaux nucléaires.

    Lire aussi:

    Les appétits nucléaires de la Corée du Nord alimentés par les USA
    Arsenal nucléaire nord-coréen, Kim Jong-un aurait vendu la mèche
    Face aux menaces modernes, le Pentagone annonce vouloir réévaluer son potentiel nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik