Ecoutez Radio Sputnik
    П/к Министра иностранных дел Российской Федерации С.В.Лаврова

    Nucléaire iranien: les menaces contre-productives (Lavrov)

    © RIA Novosti. Alexei Filippov
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 0 0 0

    Moscou considère que les menaces et les sanctions unilatérales ne font que nuire au règlement diplomatique du dossier nucléaire iranien, a déclaré mardi à Pretoria le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'issue d'une rencontre avec son homologue sud-africaine Maite Nkoana-Mashabane.

    Moscou considère que les menaces et les sanctions unilatérales ne font que nuire au règlement diplomatique du dossier nucléaire iranien, a déclaré mardi à Pretoria le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'issue d'une rencontre avec son homologue sud-africaine Maite Nkoana-Mashabane.

    "Les menaces et les sanctions unilatérales ne font qu'aggraver les problèmes", a indiqué le chef de la diplomatie russe, avant d'ajouter qu'il fallait recourir à "une approche créative" et anticiper les conséquences.

    Evoquant la prochaine rencontre entre l'Iran et les Six médiateurs internationaux (Russie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Chine et Allemagne), prévue le 26 février à Almaty, le ministre a précisé que les parties envisageaient d'évoquer l'enrichissement de l'uranium par Téhéran.

    "Nous passerons en revue toutes les questions, y compris l'enrichissement de l'uranium", a poursuivi le ministre.

    Il a rappelé que les résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu et de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) appelaient l'Iran à suspendre l'enrichissement de l'uranium, soulignant que Téhéran menait cette activité nucléaire sous contrôle de l'AIEA.

    Les Etats-Unis et d'autres pays reprochent à l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert du programme nucléaire qu'il prétend réaliser à des fins pacifiques. Téhéran reconnaît enrichir de l'uranium à 20%, mais affirme que ses activités nucléaires ont pour seul objectif de satisfaire les besoins du pays en électricité.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    Les USA vont-ils rompre l'accord nucléaire avec l'Iran?
    Accord nucléaire: où passe la ligne rouge pour l’Iran?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik