Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire: échec des négociations entre Téhéran et l'AIEA

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 0 0 0

    L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) n'est pas parvenu mercredi à un accord avec les autorités iraniennes sur le dossier nucléaire, rapportent jeudi les médias internationaux se référant à une déclaration de Herman Nackaerts, chef des inspecteurs de l'agence.

    L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) n'est pas parvenu mercredi à un accord avec les autorités iraniennes sur le dossier nucléaire, rapportent jeudi les médias internationaux se référant à une déclaration de Herman Nackaerts, chef des inspecteurs de l'agence.

    "Nous avons eu des discussions sur un document d'approche structurée qui n'a pas pu être finalisé", a indiqué M.Nackaerts, cité par la presse occidentale.

    Une commission de l'AIEA s'est entretenue mercredi matin avec les autorités iraniennes au sujet du dossier nucléaire, y compris de la collaboration sur le site militaire de Parchin.

    Selon M. Nackaerts, l'Agence est prête à poursuivre les négociations sur le dossier nucléaire iranien, mais a besoin de temps pour définir les prochaines étapes afin de progresser dans la résolution du problème.

    Fin août, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a publié un rapport accusant l'Iran d'avoir effectué à Parchin des travaux visant à faire disparaître les traces d'expériences liées à la production d'armes nucléaires. L'AIEA estime que ces travaux pourraient empêcher les inspecteurs de comprendre la nature des activités menées sur le site.

    L'Iran affirme pour sa part que la base de Parchin est strictement militaire, qu'elle est sans aucun rapport avec le programme nucléaire et qu'elle ne figure donc pas sur la liste des sites inspectés par l'AIEA.

    Le 12 février, le ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré que malgré le fait que le site en question ne relève pas des engagements de l'Iran envers l'AIEA, Téhéran était prêt à accueillir des inspecteurs onusiens.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    La Russie est opposée à l'implication de l'AIEA dans le processus de désarmement nucléaire
    Chef de la diplomatie iranienne: les USA ne respectent pas l’accord sur le nucléaire
    Chef de l’AIEA: la Russie est un participant actif au progrès de l’énergie atomique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik