Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: les USA permettent à leurs citoyens d'aider l'opposition

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 0 0

    Les Etats-Unis ont permis à leurs citoyens et sociétés de transférer des fonds et d'offrir d'autres services à l'opposition syrienne, en excluant ainsi les rebelles des sanctions imposées il y a deux ans contre l'envoi de toute aide matérielle à la Syrie, rapporte la presse américaine.

    Les Etats-Unis ont permis vendredi à leurs citoyens et sociétés de transférer des fonds et d'offrir d'autres services à l'opposition syrienne, en excluant ainsi les rebelles des sanctions imposées il y a deux ans contre l'envoi de toute aide matérielle à la Syrie, rapporte la presse américaine.

    "L'exportation, la réexportation, la vente ou la livraison directe ou indirecte (…) sont autorisées à la Coalition nationale des Forces de l'opposition et révolutionnaires syriennes, en tant que seul représentant légitime du peuple syrien", lit-on dans une licence générale publiée vendredi par le département américain du Trésor.

    Washington a reconnue la Coalition nationale de l'opposition syrienne en décembre dernier et lui accorde depuis une aide non militaire se chiffrant à un demi-milliard de dollars.

    Cette annonce intervient le jour où la France et la Grande Bretagne ont obtenu à Bruxelles que l'Union européenne réexamine dès la semaine prochaine son embargo sur les armes à destination de la Syrie afin d'aider l'opposition à chasser Bachar al Assad du pouvoir. Quoi qu'il en soit, l'administration Obama écarte pour l'instant l'idée d'armer l'opposition syrienne de peur que des armes ne tombent entre les mains de jihadistes, qui pourraient les utiliser contre des cibles occidentales.

    Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un puissant mouvement de contestation du régime en place qui a fait, selon l'Onu, près de 70.000 morts et plus d'un million de réfugiés.

    Les pays occidentaux soutiennent les rebelles et cherchent à obtenir le départ du président Bachar el-Assad. La Russie prône un règlement politique et appelle les parties à entamer d'urgence un dialogue intersyrien.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    Damas: les discussions avec l’opposition possibles à une seule condition
    L'incohérente cohérence de la lutte de la coalition contre Daech en Syrie
    Les armes aux Kurdes, la tentative des USA d’organiser une nouvelle guerre contre Assad?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik