Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Chypre: Gazprom propose un plan de sauvetage alternatif (TV)

    International
    URL courte
    Chypre : nationalisation partielle des comptes bancaires (75)
    0 0 0

    Le groupe gazier russe Gazprom a proposé aux autorités chypriotes un soutien financier en échange de licences de prospection dans la zone économique exclusive de Chypre, rapporte lundi la chaîne locale Sigma TV.

    Le groupe gazier russe Gazprom a proposé aux autorités chypriotes un soutien financier en échange de licences de prospection dans la zone économique exclusive de Chypre, rapporte lundi la chaîne locale Sigma TV.

    Selon la chaîne, des représentants de la partie russe ont envoyé une lettre au président chypriote Nicos Anastasiadis. Le groupe gazier propose d'octroyer une aide aux organisations financières chypriotes, ce qui permettrait à Nicosie de ne pas se soumettre aux conditions drastiques imposées par ses créanciers internationaux.

    Cependant, comme l'indiquent des sources proches de la situation, M.Anastasiadis n'a pas l'intention d'examiner la proposition de Gazprom et compte toujours sur les prêts européens.

    Auparavant, Chypre a provisoirement accepté d'imposer une taxe exceptionnelle de 6,75 % sur tous les dépôts bancaires de moins de 100.000 euros et de 9,9 % au-delà de ce seuil en contrepartie d'un prêt de 10 milliards d'euros. Le parlement chypriote devrait ratifier cette mesure lundi 18 mars.

    Chypre est généralement considérée comme le "paradis fiscal" de prédilection des entrepreneurs russes. Selon le président de l'Association des banques régionales de Russie Anatoli Aksakov, la taxe prévue par le plan de sauvetage de Chypre risque de toucher durement les avoirs russes dans l'île, qui s'élèvent à au moins 20 milliards de dollars.

    Dossier:
    Chypre : nationalisation partielle des comptes bancaires (75)

    Lire aussi:

    Les points brûlants de la rencontre de Poutine avec son homologue chypriote
    Méditerranée orientale: Ankara bloquera le forage au risque d’irriter l’UE et les USA?
    Les pays européens pourront-ils utiliser les bases de Chypre pour leur opération en Syrie?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik