Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le Japon s'apprête à intercepter un missile nord-coréen (défense)

    International
    URL courte
    0 2 0 0

    Le ministre nippon de la Défense Itsunori Onodera a ordonné aux forces armées du pays de se préparer à l'interception d'un missile nord-coréen et de ses débris, s'ils présentent un danger pour la sécurité du Japon, a annoncé l'agence Kyodo se référant à des sources gouvernementales.

    Le ministre nippon de la Défense Itsunori Onodera a ordonné aux forces armées du pays de se préparer à l'interception d'un missile nord-coréen et de ses débris, s'ils présentent un danger pour la sécurité du Japon, a annoncé l'agence Kyodo se référant à des sources gouvernementales.  

    Pour surveiller l'éventuel tir d'un missile nord-coréen, le Japon envisage de déployer des bâtiments dotés du système de défense antimissile Aegis. 

    Se référant aux services de renseignement, les médias sud-coréens ont rapporté au cours de cette semaine que Pyongyang avait déployé deux missiles balistiques de type Musudan sur sa côte orientale. Le rayon d'action de ce missile est évalué à entre 3.000 et 4.000 kilomètres. 

    La péninsule coréenne connaît un net regain de tension ces dernières semaines. Début mars, Pyongyang, en signe de protestation contre les exercices conjoints entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, a résilié tous les accords de non-agression et de dénucléarisation conclus avec Séoul et a annoncé l'annulation de l'armistice conclu à l'issue de la guerre de Corée (1950-1953). 

    Pyongyang a également promis qu'il se comporterait "selon les lois du temps de guerre" en cas de démarches hostiles pouvant dégénérer en une "guerre d'envergure", voire en une "guerre nucléaire". 

    Lire aussi:

    La Corée du Sud envisage des exercices avec l’USS Carl Vinson
    Washington ne renonce pas à son bouclier antimissile en Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik