Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Affaire Bout: la défense renforcée par une nouvelle équipe d'avocats

    International
    URL courte
    L'affaire Viktor Bout (116)
    0 511

    Une nouvelle équipe d'avocats défendra les intérêts de l'homme d'affaires russe Victor Bout, condamné à 25 ans de prison aux Etats-Unis, a annoncé à RIA Novosti l'épouse du détenu.

    Une nouvelle équipe d'avocats défendra les intérêts de l'homme d'affaires russe Victor Bout, condamné à 25 ans de prison aux Etats-Unis, a annoncé à RIA Novosti l'épouse du détenu. 

    "Je m'attends à une défense plus efficace pour mon époux, à une révision de l'affaire suite à la découverte de nouveaux éléments ainsi qu'à la libération de Viktor. [L'avocat] Alexeï Binetskiy collaborera étroitement avec les défenseurs américains de Viktor", a indiqué Alla Bout. 

    Viktor Bout a été arrêté en Thaïlande en 2008 et extradé vers les Etats-Unis qui l'accusaient d'avoir tenté de vendre des armes aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) lors d'une rencontre avec des agents de la CIA qui se faisaient passer pour des représentants des FARC. 

    Le 5 avril 2012, un tribunal de New York a condamné M.Bout à 25 ans de prison ferme et à 15 millions de dollars d'amende. L'intéressé a plaidé non coupable. M.Bout, surnommé le "marchand de mort" par les médias américains, purge actuellement sa peine dans la prison de Marion, dans l'État américain d'Illinois.

    Moscou a appelé Washington à rapatrier M.Bout conformément au schéma juridique formulé dans la Convention de 1983 du Conseil de l'Europe sur le transfèrement des personnes condamnées. Le ministère américain de la Justice a refusé de le faire arguant le "passé criminel" de M.Bout.

    Dossier:
    L'affaire Viktor Bout (116)

    Lire aussi:

    En quoi les armes des révolutionnaires colombiens vont-elles être transformées?
    Extradition d’un pilote russe: Moscou déplore le nouveau refus US
    Colombie: fin du désarmement des Farc et d'un conflit de plus de 50 ans
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik