International

Moscou veut réduire la tension avec Washington

International
URL courte
Loi Magnitski (80)
0 01
S'abonner

Moscou estime que son objectif numéro un est de réduire la tension qui règne dans les relations avec les Etats-Unis, a déclaré lundi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse à Moscou.

Moscou estime que son objectif numéro un est de réduire la tension qui règne dans les relations avec les Etats-Unis, a déclaré lundi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse à Moscou.

"La résolution des problèmes qui se multiplient dernièrement dans nos relations est, sans aucun doute, la priorité numéro un pour nous, car il s'agit de nos citoyens (…) de l'attitude envers eux. Cette dernière nous permettra de juger de l'attitude adoptée envers notre Etat, notre pays dans son ensemble", a déclaré le chef de la diplomatie russe.

Le ministère américain des Finances a publié vendredi la liste Magnitski qui comprend les noms de 18 Russes qui, selon les Etats-Unis, sont impliqués dans la mort de Sergueï Magnitski, juriste du fonds d'investissement Hermitage Capital Management mis en examen pour fraude fiscale et décédé dans une prison de Moscou faute d'avoir reçu des soins médicaux. Mise en ligne sur le site du ministère, la liste comprend 18 noms parmi lesquels il n'y a pas de fonctionnaires de haut rang, mais selon des responsables américains, elle comprend aussi une partie confidentielle.

Le ministère russe des Affaires étrangères a publié samedi une liste noire de 18 Américains impliqués dans la violation des droits de l'homme, suite à la publication de la liste Magnitski aux Etats-Unis

Dossier:
Loi Magnitski (80)

Lire aussi:

Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Une rixe éclate place de la Chapelle–vidéos
Le ministre grec de la Défense n'exclut pas un conflit militaire avec la Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook