International

Question kurde: le PKK compte sur l'aide de Moscou

International
URL courte
0 11
S'abonner

Le chef de l'aile militaire du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) Murat Karayilan a appelé la communauté internationale, dont la Russie, à soutenir le processus de règlement pacifique du problème kurde.

Le chef de l'aile militaire du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) Murat Karayilan a appelé la communauté internationale, dont la Russie, à soutenir le processus de règlement pacifique du problème kurde.

"La communauté internationale est en mesure de jouer un rôle important dans la résolution de la question kurde et dans l'éradication de l'injustice (à l'égard des Kurdes, ndlr). Nous appelons les puissances mondiales, notamment les Etats-Unis, l'UE et la Russie, à soutenir les mesures visant à trouver une solution au problème kurde", a déclaré M.Karayilan cité dimanche par le portail firatnews.com.

Jeudi 25 avril, les rebelles kurdes ont annoncé leur retrait du sol turc vers l'Irak à partir du 8 mai. Cette annonce est survenue un mois après l'appel au cessez-le-feu lancé par le chef du PKK, Abdullah Ocalan, qui purge une peine à perpétuité dans une prison turque.

Le directeur de l'antenne irakienne du Centre d'études stratégiques sur le Moyen-Orient Çetiner Çetin, interviewé par RIA Novosti, a estimé que le PKK souhaitait que la Russie prête une "attention politique" au règlement du problème kurde.

Selon M.Çetin, la Russie est aujourd'hui le seul pays capable de faire contrepoids à l'influence américaine sur tous les processus qui se déroulent dans la région.

Depuis octobre 2012, les autorités turques négocient avec le leader du PKK Abdullah Ocalan en vue de mettre un terme au conflit armé qui se poursuit depuis 35 ans et qui a fait plus de 40.000 morts.

Lire aussi:

Moins de 24h après sa nomination, #CastexDemission déjà top tendance sur Twitter
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook