Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les Palestiniens bloquent le dialogue avec Israël (diplomatie israélienne)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Le vice-ministre israélien des Affaires étrangères Zeev Elkin estime que la méthode des Palestiniens, qui pensent arriver à leurs fins par des mesures unilatérales - comme la reconnaissance de leur souveraineté à l'Assemblée générale des Nations unies - est le principal obstacle au rétablissement des négociations de paix israélo-palestiniennes.

    Le vice-ministre israélien des Affaires étrangères Zeev Elkin estime que la méthode des Palestiniens, qui pensent arriver à leurs fins par des mesures unilatérales - comme la reconnaissance de leur souveraineté à l'Assemblée générale des Nations unies - est le principal obstacle au rétablissement des négociations de paix israélo-palestiniennes.

    Zeev Elkin, qui dirige de facto le ministère des AFfaires étrangères en attendant le retour à son poste du russophone Avigdor Liberman, a confirmé qu'Israël souhaitait rétablir le dialogue sans condition, "n'importe quand et n'importe où".

    "Les Palestiniens craignent d'engager des négociations bilatérales car dans cette configuration, on doit faire des concessions. Les Palestiniens continuent à croire que la solution unilatérale - où ils ne doivent rien donner ni payer - pourrait leur apporter le succès. Mais on ne peut pas changer la réalité de cette manière, on ne peut pas créer un véritable Etat palestinien unilatéralement", a déclaré Zeev Elkin.

    Il a également critiqué la communauté internationale pour avoir soutenu la requête des Palestiniens à l'assemblée générale de l'Onu, dont le succès, selon le vice-ministre, a renforcé leur foi dans le mouvement vers l'indépendance et leur propre Etat en contournant les négociations avec Israël.

    "Le vote de l'année dernière à l'Onu leur apporte suffisamment de poids aux yeux de leur propre population et ne nécessite aucune mesure douloureuse ou déclaration sur des concessions.

    C'est plus simple sur le plan politique. Tant que les Palestiniens continueront à penser que la solution unilatérale est disponible, tant que la communauté internationale soutiendra ce genre d’approche, il sera difficile de les faire revenir à la table des négociations", a déclaré Zeev Elkin.

    "Nous l'avons dit avant le vote à l'Onu mais beaucoup de pays, dont la Russie, ne nous ont malheureusement pas écoutés. Ils ont dit que ce vote accélérerait les négociations mais nous voyons ce qui s'est passé : elles n'ont pas repris. C'est une sorte de leçon pour nous tous", a-t-il ajouté.

    Cette semaine, le secrétaire d'Etat John Kerry se rendra à nouveau dans la région comme médiateur entre les Israéliens et les Palestiniens, pour essayer de leur faire reprendre les négociations. Zeev Elkin a déclaré qu'Israël encourageait la mission de Kerry et souhaitait son succès.

    Les Palestiniens refusent de reprendre le dialogue avant qu'Israël ne stoppe la construction des colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Les Israéliens, au contraire, suggèrent de régler le problème des colonies ainsi que les autres aspects du règlement pacifique une fois assis à la table des négociations.

    "Pourquoi dire qu'on entamera les négociations si l’une des deux parties remplit au préalable toutes les conditions? Elles ne serviraient à rien. C'est le seul et unique modèle qui puisse fonctionner. Nous y sommes prêts en dépit des nombreuses réclamations que nous avons envers les Palestiniens. Nous sommes prêts à les mettre de côté et de dire : asseyons-nous et parlons-en ! Maintenant, la balle est dans le camp palestinien", conclut Zeev Elkin.

     

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik