Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Arctique: la Russie poursuivra l'élimination des déchets (Medvedev)

    International
    URL courte
    La Russie explore l'Arctique (124)
    0 2 0 0

    La Russie continuera à éliminer les déchets accumulés dans l'Arctique, a annoncé mardi le premier ministre russe Dmitri Medvedev, précisant que c'était désormais le tour de l'île Wrangel.

    La Russie continuera à éliminer les déchets accumulés dans l'Arctique, a annoncé mardi le premier ministre russe Dmitri Medvedev, précisant que c'était désormais le tour de l'île Wrangel.

    "Cette année a été proclamée en Russie Année de l'environnement. Un programme spécial est en cours d'élaboration en vue de réparer le préjudice causé à l'environnement, et nous continuerons à pratiquer ce que nous appelons le "grand nettoyage de l'Arctique", a déclaré M. Medvedev lors d'une réunion des chefs de gouvernement du Conseil euro-arctique de Barents, en Norvège.

    "La terre d'Alexandra et l'île Bely sont déjà nettoyées, les travaux sont en cours sur l'île Graham Bell et dans le village d'Amderma. L'étape suivante: l'île Wrangel. Les travaux de nettoyage seront nécessairement poursuivis dans notre pays, car nous les jugeons très importants", a assuré le premier ministre.

    Selon lui, les questions écologiques seront également évoquées lors de la conférence "Arctique: territoire du dialogue" qui se réunira en septembre prochain à Salekhard (Grand nord russe).

    M. Medvedev a invité tous ceux qui le souhaitaient à prendre part à ce forum.

    Dossier:
    La Russie explore l'Arctique (124)

    Lire aussi:

    Une nouvelle infrastructure militaire russe verra le jour en Arctique d'ici 2020
    Le navire Andreï Ossipov part en expédition écologique vers l'archipel François-Joseph
    Poutine: la Russie ne compte pas faire cavalier seul dans l’Arctique
    Les Islandais n'ont pas d'armée, Poutine leur propose un «coup de main»
    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik