Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Biélorussie-UE: Loukachenko remercie le Vatican pour son assistance

    International
    URL courte
    0 3 0 0

    La Biélorussie remercie le Vatican pour son assistance dans l'établissement de bonnes relations avec l'Union européenne, a déclaré le président biélorusse Alexandre Loukachenko lors d'une rencontre avec le nonce apostolique en Biélorussie Mgr Claudio Gugerotti.

    La Biélorussie remercie le Vatican pour son assistance dans l'établissement de bonnes relations avec l'Union européenne, a déclaré mardi le président biélorusse Alexandre Loukachenko lors d'une rencontre avec le nonce apostolique en Biélorussie Mgr Claudio Gugerotti.

    "Je voudrais remercier l'Eglise catholique, le Vatican et vous en particulier pour le soutien que vous nous accordez sur la scène internationale, avant tout dans l'établissement des relations avec l'Union européenne", a indiqué M.Loukachenko.

    "Peu importe le résultat de ces efforts, je sais que vous souhaitez nous aider", a ajouté le chef de l'Etat biélorusse.

    "Je vous assure que la Biélorussie fera tout son possible et même l'impossible pour l'Eglise catholique. Il n'existe pas de problème que nous ne sommes en mesure de régler", a poursuivi M.Loukachenko.

    Mgr Gugerotti a annoncé que le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux depuis 2007, arriverait prochainement à Minsk, ce qui constitue "un signe d'attention du Vatican pour la Biélorussie".

    La Biélorussie et le Vatican discutent de la signature d'un concordat qui réglementera les relations entre les deux pays. 

    Les catholiques représentent 20% des croyants en Biélorussie et 70% dans certaines régions de l'ouest du pays.

    Les relations entre la Biélorussie et l'UE sont tendues depuis plusieurs années. L'UE, qui dénonce la violation des droits de l'homme par Minsk, a adopté des sanctions à son égard. Plus de 200 fonctionnaires, jugés responsables de la répression de l'opposition, sont interdits de déplacements dans l'Union, où leurs avoirs sont gelés. L'UE n'annulera les sanctions qu'en cas de libération de tous les "prisonniers politiques" en Biélorussie.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik