Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Irak: six morts dans un attentat suicide à Bagdad

    International
    URL courte
    0 20

    Un attentat suicide perpétré à Bagdad, la capitale irakienne, a fait au moins six morts et 16 blessés, annonce dimanche la police locale.

    Un attentat suicide perpétré à Bagdad, la capitale irakienne, a fait au moins six morts et 16 blessés, annonce dimanche la police locale.

    Selon cette dernière, un kamikaze a fait sauter sa voiture bourrée d'explosifs dans un quartier à majorité chiite de Kadhimiyah, dans le nord de Bagdad, visant des bureaux du service des renseignements de la police. Trois agents en faction devant le bâtiment et trois passants ont été tués. L'attentat a également fait 16 blessés, rapportent des sources médicales.

    Ces derniers mois, l'Irak connaît une flambée de violences sans précédent, provoquées par des tensions entre les sunnites et les chiites. Selon l'Onu, rien qu'au mois de mai, plus d'un millier de personnes ont perdu la vie lors des attentats alimentés par des différends interconfessionnels.

    Ces violences ont accentué les tensions déjà vives entre les dirigeants chiites et la minorité sunnite qui réclame la fin d'une politique visant, selon elle, à une marginalisation de leur communauté, les sunnites continuant à se sentir exclus du pouvoir.

    Sous Saddam Hussein, les sunnites occupaient les postes clés dans les structures d'Etat du pays. Après l'invasion armée des Etats-Unis en 2003 et l'éviction de Saddam Hussein, les sunnites ont perdu leur position dominante sous la pression des chiites qui ont occupé les postes clés, dont celui de premier ministre.

    Lire aussi:

    Irak: après la guerre contre Daech, la «guerre civile»?
    L’Irak au bord de l’éclatement… au plus grand bonheur des États-Unis
    Les Irakiens commencent à regretter Saddam Hussein
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik