Ecoutez Radio Sputnik
International

Israël aurait frappé la Syrie pour détruire des missiles russes (CNN)

International
URL courte
Situation politique en Syrie (2928)
02100

La série d'explosions survenue le 5 juillet dernier dans la ville syrienne de Lattaquié (ouest) serait due à une attaque d'Israël qui souhaiterait détruire des missiles de fabrication russe, a rapporté la chaîne CNN se référant à trois sources différentes au sein du gouvernement américain.

La série d'explosions survenue le 5 juillet dernier dans la ville syrienne de Lattaquié (ouest) serait due à une attaque d'Israël qui souhaiterait détruire des missiles de fabrication russe, a rapporté samedi la chaîne CNN se référant à trois sources différentes au sein du gouvernement américain.

Personne n'a revendiqué les explosions qui se sont produites dans le port de Lattaquié le 5 juillet. Des officiels américains ayant requis l'anonymat ont indiqué qu'il s'agit d'une frappe d'Israël qui souhaiterait neutraliser des missiles antinavires Iakhont de fabrication russe, selon la CNN. La chaîne ne précise pas si des missiles ont été détruits pendant la frappe.

D'après le site d'actualités israélien Ynetnews, le ministre israélien Moshe Yaalon a démenti les rumeurs sur l'implication de son pays dans les explosions. "Nous ne nous ingérons pas dans la guerre sanglante en Syrie… Lorsqu'une explosion ou une attaque survient au Proche-Orient, on rejette toujours la responsabilité sur nous", a indiqué M.Yaalon.

Selon la chaîne CNN, les militaires américains estiment que la Russie poursuit ses livraisons d'armes en Syrie et qu'un lot d'armes a été acheminé dans le pays il y a quelques semaines. Dans le même temps, les Etats-Unis ne croient pas que Moscou livre des armes lourdes et des hélicoptères à Damas qui en a besoin pour lutter contre l'opposition armée, indique la chaîne.

La Russie a déclaré à maintes reprises qu'elle fournissait des armes défensives à la Syrie conformément aux contrats existants, sans en signer d'autres. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a récemment rappelé que ces activités ne constituent pas une violation des normes internationales.

Dossier:
Situation politique en Syrie (2928)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres