Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Piraterie: le golfe de Guinée, région la plus dangereuse du monde

    International
    URL courte
    0 0 0

    Bien que le nombre d'attaques de pirates dans le monde ait diminué au cours du premier semestre 2013, la navigation dans le golfe de Guinée comporte toujours des risques graves, indique un communiqué mis en ligne lundi sur le site du Bureau maritime international (BMI).

    Bien que le nombre d'attaques de pirates dans le monde ait diminué au cours du premier semestre 2013, la navigation dans le golfe de Guinée comporte toujours des risques graves, indique un communiqué mis en ligne lundi sur le site du Bureau maritime international (BMI).

    Selon le BMI, ces six derniers mois, 138 attaques ont été enregistrées dans le monde contre 177 pendant la même période de 2012. Au cours du premier semestre de 2013, sept navires ont été capturés et 127 marins ont été pris en otages. Pendant la même période de 2012, des pirates ont arraisonné 20 navires avec, à leur bord, 334 membres d'équipage.

    La sécurité de la navigation s'est améliorée au large de la Somalie, où huit attaques ont été signalées au premier semestre de l'année 2013, dont deux seulement ont réussi. Il s'agit du plus faible niveau d'activité des pirates depuis 2006.

    D'après le BMI, cette baisse de la piraterie résulte des opérations efficaces menées par les forces internationales depuis 2008 dans le golfe d'Aden.

    Malgré ces résultats encourageants au large de la Somalie, le Bureau maritime international constate une recrudescence des cas de piraterie de l'autre côté du continent africain, dans le golfe de Guinée.

    Au cours des six premiers mois de 2013, des pirates ont attaqué dans cette région 31 cargos, dont quatre ont été capturés et détournés. Au total, 56 marins ont été pris en otages.

    Lire aussi:

    Lutte contre la piraterie: la Marine russe a empêché 10 détournements depuis 2008
    Des pirates enlèvent un Russe au large du Nigeria
    L'Inde demande au Nigeria et au Bénin de l'aide pour retrouver son pétrolier
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik