Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Zimbabwe/présidentielle: le scrutin libre et honnête (observateurs)

    International
    URL courte
    0 2 0 0

    L'élection présidentielle au Zimbabwe s'est déroulée de façon pacifique et organisée, a déclaré le chef du groupe d'observateurs de l'Union africaine Olusegun Obasanjo cité par les médias occidentaux.

    L'élection présidentielle au Zimbabwe s'est déroulée de façon pacifique et organisée, a déclaré le chef du groupe d'observateurs de l'Union africaine Olusegun Obasanjo cité par les médias occidentaux.

    Selon lui, des rapports provisoires provenant de bureaux de vote indiquent que l'élection a eu un caractère libre et honnête. A l'heure actuelle, les bureaux sont fermés, et les commissions électorales ont procédé au décompte des bulletins.

    Les principaux candidats à la présidence zimbabwéenne sont le président sortant Robert Mugabe, 89 ans, et le premier ministre de l'opposition Morgan Tsvangirai, 61 ans. Le dirigeant en place est le leader de l'Union nationale africaine du Zimbabwe - Front patriotique (ZANU-PF).

    M.Tsvangirai fait de son côté partie du Mouvement pour le changement démocratique (MDC). Lors de la dernière présidentielle tenue en 2008, il est arrivé en tête au premier tour du scrutin avec 47% des votes, mais il a dû retirer sa candidature suite à une vague de violence visant les partisans du MDC. Seul candidat en lice au deuxième tour, M.Mugabe a été alors proclamé président pour un nouveau mandat. Or, face à la pression internationale, le dirigeant zimbabwéen a dû intégrer son rival dans un gouvernement d'union nationale.

    Lire aussi:

    Présidentielle de 2018 au Zimbabwe: la Russie est bienvenue
    «On n’a pas ça au Zimbabwe»: des éclaireurs africains s’égarent dans une forêt sibérienne
    Le Président zimbabwéen fait don d’1 M USD à l'Union africaine, ayant vendu son bétail
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik