Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: l'opposition recrute des volontaires pour "les Forces armées nationales"

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 12 0 0

    L'opposition syrienne s'apprête à recruter des volontaires pour former les rangs des "Forces armées nationales", a annoncé Ahmed Jabra, chef de la Coalition nationale de l'opposition syrienne.

    L'opposition syrienne s'apprête à recruter des volontaires pour former les rangs des "Forces armées nationales", a annoncé Ahmed Jabra, chef de la Coalition nationale de l'opposition syrienne.  

    "Conjointement avec l'état-major de l'Armée syrienne libre (ASL), la Coalition élabore une stratégie pour former une armée nationale. Les volontaires seront recrutés dans le sud du pays aussi bien que dans le nord qui abritera d'ailleurs son noyau" a indiqué l'opposant syrien cité par l'agence égyptienne MENA.  

    M.Jabra a expliqué que la mise en place de cette force armée, qui comptera à ses débuts quelque 6.000 hommes, permettrait de se débarrasser d'une série de problèmes, dont des chefs de guerre.  

    L'ASL qui tient tête aux troupes gouvernementales syriennes compte dans ses rangs un nombre considérable de mercenaires étrangers. Les médias et des organismes de la défense des droits de l'homme font régulièrement état de violences commis par ces derniers. Pillant les zones occupées et organisant des lynchages, les mercenaires, fidèles non à une partie en conflit, mais aux Etats et aux organisations les ayant enrôlés, représentent un vif danger pour les civils soutenant le régime syrien.  

    Eclaté en mars 2011, le conflit armé opposant les insurgés aux forces gouvernementales a fait, selon l'Onu, plus de 100.000 victimes.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    Les USA suspendent l’aide militaire accordée à l’opposition syrienne
    La libération de Palmyre, une base pour l’accroissement des opérations antiterroristes
    De plus en plus de combattants désertent l’Armée syrienne libre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik