Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie/attaque chimique: l'Onu veut "faire la lumière"

    International
    URL courte
    Armes chimiques syriennes (496)
    0 10

    Le Conseil de sécurité de l'Onu veut "faire la lumière" sur les récentes accusations d'utilisation d'armes chimiques en Syrie, a annoncé mercredi soir à New York la présidente du Conseil Maria Cristina Perceval.

    Le Conseil de sécurité de l'Onu veut "faire la lumière" sur les récentes accusations d'utilisation d'armes chimiques en Syrie, a annoncé mercredi soir à New York la présidente du Conseil Maria Cristina Perceval.

    "Il faut faire la lumière sur ce qui s'est passé et suivre de près la situation (…). Les membres du Conseil saluent la détermination du secrétaire général à mener une enquête approfondie, impartiale et prompte", a déclaré l'ambassadrice argentine à l'issue de consultations au Conseil.

    Toujours selon elle, les pays membres du Conseil ont exprimé "une vive inquiétude" devant les allégations portées par les anti-Assad qui avaient accusé les forces fidèles au régime syrien d'avoir mené une attaque à l'arme chimique dans une banlieue est de Damas faisant des centaines de morts.

    Auparavant, l'Onu a annoncé que le chef de son équipe d'experts en mission en Syrie, Ake Sellstroem, avait entamé des négociations avec le gouvernement de Damas en vue de pouvoir enquêter sur l'incident en question. Le mandat des experts consiste à déterminer si des armes chimiques ont été utilisées dans le conflit syrien sans en désigner les responsables.

    L'Onu espère que le gouvernement syrien autorisera les experts à accéder au site de l'attaque présumée "dès que possible". Selon le vice-secrétaire général Jan Eliasson, "pour le moment la situation de sécurité ne permet pas un tel accès", la zone concernée étant contrôlée par les rebelles.

    Dossier:
    Armes chimiques syriennes (496)

    Lire aussi:

    Armes chimiques en Syrie: Moscou envoie à l’Onu son premier avis sur le rapport de l’OIAC
    Soutien à la Syrie: Trump examine le durcissement des sanctions contre Moscou et Téhéran
    Attaques chimiques en Syrie: Moscou déclare infondées les accusations US contre Damas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik