Ecoutez Radio Sputnik
    International

    "Propagande gay"/JO de Sotchi: aucun problème pour les athlètes (Russie)

    International
    URL courte
    Sotchi, capitale des JO 2014 (500)
    0 2 0 0

    Le Comité international olympique (CIO) a annoncé avoir reçu du gouvernement russe les garanties que l'adoption en Russie de la loi interdisant la propagande des relations sexuelles non-traditionnelles auprès de mineurs n'affectera ni invités et ni participants aux JO de Sotchi.

    Le Comité international olympique (CIO) a annoncé jeudi avoir reçu du gouvernement russe les garanties que l'adoption en Russie de la loi interdisant la propagande des relations sexuelles non-traditionnelles auprès de mineurs n'affectera ni invités et ni participants aux JO de Sotchi.

    "Nous avons reçu aujourd'hui des garanties écrites du gouvernement russe que tous les athlètes seraient chaleureusement accueillis aux JO de Sotchi indépendamment de leur orientation sexuelle", a déclaré le président du CIO Jacques Rogge, cité par les médias internationaux.

    Selon M.Rogge, le vice-premier ministre russe Dmitri Kozak a souligné dans sa lettre que "la Russie respectera strictement la Charte olympique et ses principes fondamentaux, dont celui qui stipule que "Toute forme de discrimination à l'égard d'un pays ou d'une personne fondée sur des considérations de race, de religion, de politique ou de sexe est incompatible avec l'appartenance au Mouvement olympique".

    M.Kozak affirme que la Russie garantit le respect de tous ses engagements face au CIO.

    "La législation russe ne prévoit pas de restrictions ni différente interprétation des droits et de la responsabilité des citoyens selon leur orientation sexuelle. La discrimination des minorités sexuelles, comme toute autre discrimination, est interdite pas la Constitution de la Fédération de Russie", a rappelé le vice-premier ministre.

    Début août, le CIO a demandé à Moscou des éclaircissements sur la loi interdisant la propagande gay en Russie malgré les assurances des autorités russes que cette loi n'empiétait sur les intérêts des citoyens, y compris étrangers, que ce soient les sportifs, les organisateurs ou les supporteurs.

    En juin dernier, le parlement russe a approuvé un projet de loi instaurant des peines administratives allant jusqu'à un million de roubles (environ 25.000 euros) d'amende pour "propagande des relations sexuelles non-traditionnelles auprès de mineurs".

    Le ministre russe des Sports Vitaly Moutko a récemment indiqué que la loi en question se conformait à la convention des Nations unies sur la protection des enfants contre les informations nuisibles.

    Dossier:
    Sotchi, capitale des JO 2014 (500)

    Lire aussi:

    McDonald’s: après 40 ans ensemble, c’en est fini avec le CIO
    Le CIO salue la décision de Los Angeles de déposer sa candidature pour les JO-2028
    Dopage: les Fancy Bears piratent une lettre de McLaren au CIO
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik