Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Attaque chimique: l'implication de Damas confirmée par plusieurs sources (Otan)

    International
    URL courte
    Armes chimiques syriennes (496)
    0 0 0

    Réuni à Bruxelles, le Conseil de l'Otan au niveau des ambassadeurs des pays membres de l'Alliance a fermement condamné l'usage d'armes chimiques en Syrie, attribuant la responsabilité pour cette attaque aux autorités syriennes.

    Réuni à Bruxelles, le Conseil de l'Otan au niveau des ambassadeurs des pays membres de l'Alliance a fermement condamné mercredi l'usage d'armes chimiques en Syrie, attribuant la responsabilité pour cette attaque aux autorités syriennes.

    "L'information provenant d'un large spectre de sources témoigne explicitement de l'implication du régime syrien dans l'usage d'armes chimiques", lit-on dans le communiqué de presse, publié à l'issue d'une discussion de la situation en Syrie par les diplomates.

    Les ambassadeurs ont qualifié l'usage d'armes chimiques d'"inacceptable", estimant que l'incident dans une banlieue de la capitale syrienne ne pouvait "rester sans réponse".

    "Il s'agit d'une violation flagrante de normes et pratiques internationales établies (…). Les responsables doivent en répondre", a indique le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen lors d'une conférence de presse.

    Et d'ajouter que l'Alliance ne cesserait de suivre de près l'évolution de la situation en Syrie.

    La situation en Syrie est entrée dans une phase critique le 21 août, date à laquelle les médias hostiles au président Bachar el-Assad ont fait état de l'utilisation d'armes chimiques par les troupes gouvernementales dans une banlieue de Damas. Selon les rebelles, cette attaque présumée pourrait avoir fait 1.300 morts.

    Certains pays occidentaux, dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France, ont profité de cette information non confirmée pour appeler ouvertement à une intervention militaire en Syrie sans aval du Conseil de sécurité de l'Onu.

    Dossier:
    Armes chimiques syriennes (496)

    Lire aussi:

    Soutien à la Syrie: Trump examine le durcissement des sanctions contre Moscou et Téhéran
    Ministre syrien: «Damas n’aurait tiré aucun profit du recours à l’arme chimique»
    Attaques chimiques en Syrie: Moscou déclare infondées les accusations US contre Damas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik