Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: l'Occident a soutenu les rebelles préparant une intervention (Maduro)

    International
    URL courte
    Armes chimiques syriennes (496)
    0 0 0

    Les Etats-Unis et l'Otan n'ont soutenu les insurgés syriens que pour préparer l'invasion de la Syrie, a estimé le président vénézuélien Nicolas Maduro.

    Les Etats-Unis et l'Otan n'ont soutenu les insurgés syriens que pour préparer l'invasion de la Syrie, a estimé mercredi le président vénézuélien Nicolas Maduro.

    "Les Etats-Unis et l'Otan ont armé des groupes de terroristes à l'intérieur de la Syrie pour préparer l'invasion de ce pays et le mettre sous leur contrôle", a écrit M.Maduro sur son compte Twitter.

    Le chef de l'Etat vénézuélien a réaffirmé que son pays était parmi ceux qui s'opposaient à une intervention militaire en Syrie.

    "Il s'agit d'une guerre d'occupation et d'anéantissement d'un peuple arabe, rempart historique et bastion de stabilité dans la région", a souligné M.Maduro.

    Mardi, le président vénézuélien a appelé la communauté internationale à mettre tout en œuvre pour empêcher une intervention étrangère en Syrie, en prévenant qu'une attaque contre ce pays marquerait le début d'une "guerre catastrophique".

    La situation en Syrie est entrée dans une phase critique le 21 août, date à laquelle les médias hostiles au président Bachar el-Assad ont fait état de l'utilisation d'armes chimiques par les troupes gouvernementales dans une banlieue de Damas. Selon les rebelles, cette attaque présumée pourrait avoir fait 1.300 morts. 

    Certains pays occidentaux, dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France, ont profité de cette information non confirmée pour appeler ouvertement à une intervention militaire en Syrie, en contournant le Conseil de sécurité de l'Onu.

    Dossier:
    Armes chimiques syriennes (496)

    Lire aussi:

    Maduro dit savoir ce qui obsède le Président US…
    Maduro avoue être «fier» des sanctions imposées par Washington
    Pétrole: le Venezuela renonce au dollar au profit du yuan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik