Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Etats-Unis: John McCain joue au poker lors d'audiences du Sénat sur la Syrie

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 0 0

    Le sénateur américain John McCain a joué au poker sur son iPhone au cours d'audiences du Comité des Affaires étrangères du Sénat consacrées à la question des frappes en Syrie, écrit mercredi le Washington Post qui publie une photographie du responsable américain, fervent partisan d'une intervention militaire.

    Le sénateur américain John McCain a joué au poker sur son iPhone au cours d'audiences du Comité des Affaires étrangères du Sénat consacrées à la question des frappes en Syrie, écrit mercredi le Washington Post qui publie une photographie du responsable américain, fervent partisan d'une intervention militaire.

    Le cliché ne montre que les mains du sénateur. Peu après la publication, M. McCain a toutefois réagi sur son compte Twitter: "Scandale! Je me suis fait prendre à jouer sur mon iPhone pendant les audiences du Sénat qui ont duré plus de trois heures". "Le pire est que j'ai perdu", ironise l'homme politique républicain.

    Auparavant, M. McCain avait déclaré que le refus du Congrès américain de soutenir la décision du président Barack Obama de mener une opération militaire en Syrie serait une "catastrophe" pour Washington. Le sénateur considère qu'une intervention limitée est insuffisante pour modifier la situation, et qu'il faut détruire l'infrastructure militaire des forces gouvernementales syriennes.

    Selon les médias, un accord a été trouvé par les législateurs américains concernant une résolution sur la Syrie. Comme l'indique le journal Politico, le Comité du Sénat pour les affaires étrangères propose de limiter à 60 jours l'intervention militaire avec possibilité de prorogation d'un mois, et compte en outre interdire une opération au sol.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    Donald Trump persona non grata aux funérailles de John McCain
    «Pas grave, il mourra»: McCain moqué pour son cancer car il s’oppose à la torture à la CIA
    Le Kremlin réagit aux «attaques grossières» de McCain visant Poutine et Lavrov
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik