Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Attaque chimique/Syrie: attendre les conclusions de l'ONU (Poutine)

    International
    URL courte
    Armes chimiques syriennes (496)
    0 0 0

    La Russie ne possède pas de données précises indiquant qui a recouru aux armes chimiques en Syrie, il convient d'attendre les conclusions des experts de l'ONU, a déclaré le président russe Vladimir Poutine lors d'une interview accordée à la Première chaîne russe et à l'agence Associated Press.

    La Russie ne possède pas de données précises indiquant qui a recouru aux armes chimiques en Syrie, il convient d'attendre les conclusions des experts de l'ONU, a déclaré le président russe Vladimir Poutine lors d'une interview accordée à la Première chaîne russe et à l'agence Associated Press.

    "Nous n'avons pas de données précises sur ce qui s'est passé. Nous considérons qu'il faut au minimum attendre les résultats des enquêtes menées par la Commission d'inspection de l'ONU. Nous ignorons la nature exacte de ces matières chimiques, on se sait pas si ce sont des armes chimiques proprement dites ou d'autres matières chimiques nocives, et on ignore si elles ont été utilisées précisément par l'armée gouvernementale officielle syrienne", a indiqué M. Poutine.     

    Selon M. Poutine, si quelqu'un à des informations attestant que des matières chimiques ont été utilisées, et l'ont été précisément par l'armée régulière, ces preuves doivent être présentées au Conseil de sécurité de l'ONU et doivent "être convaincantes".

    Le président russe a qualifié d'"atroces" les images vidéo montrant des enfants blessés lors de l'attaque.

    "La question est uniquement de savoir qui a fait ça, qui est coupable. Ces images en elles-mêmes ne donnent pas de réponses à ces questions. Il existe une opinion selon laquelle elles auraient été compilées par les insurgés eux-mêmes, qui comme nous le savons bien, et l'administration américaine le reconnaît, sont liés à Al-Qaïda et ont toujours été d'une cruauté particulière", a-t-il ajouté.

    Samedi 31 août, le président américain Barack Obama a demandé au Congrès de donner le feu vert à une opération militaire contre le régime de Bachar el-Assad en réponse à l'attaque chimique du 21 août. D'après un rapport du renseignement US, l'attaque a fait au moins 1.429 morts, dont 426 enfants. Les autorités syriennes affirment pour leur part n'avoir jamais utilisé de gaz de combat contre les civils.

    Dossier:
    Armes chimiques syriennes (496)

    Lire aussi:

    Assad explique pourquoi Damas n’a pas besoin d’utiliser d’armes chimiques
    Soutien à la Syrie: Trump examine le durcissement des sanctions contre Moscou et Téhéran
    Détruites à 100%? John Kerry fait machine arrière sur les armes chimiques syriennes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik