Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: Moscou perplexe devant l'idée d'une intervention humanitaire US

    International
    URL courte
    Une éventuelle intervention en Syrie (2013) (295)
    0 0 0

    La Russie est perplexe devant les tentatives de faire adopter le concept "d'intervention humanitaire" pour effectuer une frappe en Syrie, seule une autorisation du Conseil de sécurité de l'ONU pouvant donner le feu vert à une opération militaire, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

    La Russie est perplexe devant les tentatives de faire adopter le concept "d'intervention humanitaire" pour effectuer une frappe en Syrie, seule une autorisation du Conseil de sécurité de l'ONU pouvant donner le feu vert à une opération militaire, a déclaré mercredi le ministère russe des Affaires étrangères.

    "L'Occident manque d'idées pour créer l'illusion d'une légitimité pour une frappe contre la Syrie. Il essaie notamment d'"adapter" la situation actuelle au concept de "responsabilité de protéger". Quant aux tentatives de faire renaître le concept "d'intervention humanitaire", qui n'a jamais su devenir populaire au sein de la communauté internationale, elles nous rendent perplexes", a indiqué le ministère dans un communiqué consacré à une éventuelle intervention militaire américaine en Syrie.

    "Nous sommes persuadés qu'une opération militaire lancée contre la Syrie sans l'aval du Conseil de sécurité de l'ONU aura tous les signes d'une agression", a ajouté le ministère.

    Le président américain Barack Obama a demandé au Congrès de donner son feu vert à une opération militaire contre la Syrie le 31 août. Selon le projet de résolution, le Pentagone devra rendre le régime syrien en place dans l'impossibilité d'utiliser des armes de destruction massive. Le document justifie la frappe militaire par la violation des normes internationales par Damas que Washington accuse d'avoir utilisé des armes chimiques le 21 août dernier.

    Dossier:
    Une éventuelle intervention en Syrie (2013) (295)

    Lire aussi:

    Syrie: la présence US sans l’accord de Damas est une violation des fondements de l'Onu
    Selon Moscou, l'Onu n'a pas accordé d'autorisation pour la présence des USA en Syrie
    Armée US en Syrie: l’Onu n’a pas le droit d’autoriser une présence militaire dans des pays
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik