Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: faire une croix sur les droits de l'homme en cas de frappe (Moscou)

    International
    URL courte
    Une éventuelle intervention en Syrie (2013) (295)
    0 201

    En cas de frappe militaire contre la Syrie, il conviendra de faire une croix sur la démocratie et les droits de l'homme dans ce pays arabe, a estimé Alexeï Borodavkine, délégué permanent de la Russie auprès des Nations unies et d'autres organisations internationales à Genève.

    En cas de frappe militaire contre la Syrie, il conviendra de faire une croix sur la démocratie et les droits de l'homme dans ce pays arabe, a estimé mardi Alexeï Borodavkine, délégué permanent de la Russie auprès des Nations unies et d'autres organisations internationales à Genève.

    "Une telle frappe se trouverait en contradiction flagrante avec le droit international et constituerait un acte d'agression. Ce genre de scénario est lourd de nouvelles victimes et d'un regain de tension dans la région (…). Quant à la démocratie et les droits de l'homme en Syrie, on devra faire une croix dessus pour longtemps", a déclaré le diplomate lors d'un dialogue en duplex avec la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Navi Pillay.

    Et d'ajouter que l'agression ne profitait qu'aux terroristes occupés à exterminer des civils syriens, en premier lieu des représentants des minorités ethniques et confessionnelles.

    Les médias ont fait état le 21 août d'une attaque chimique présumée menée par les autorités syriennes près de Damas. Selon le renseignement américain, le bilan des victimes de ce drame s'élève à 1.400 morts.  

    Les autorités syriennes démentent avoir perpétré l'attaque.  

    Damas ayant selon le président américain "franchi la ligne rouge" pointée par Washington durant l'été 2012, Barack Obama espère obtenir le feu vert du Congrès US afin de lancer une opération militaire en Syrie.  

    La Russie prône un règlement politique de la crise syrienne qui se poursuit depuis deux ans et demi. 

    Dossier:
    Une éventuelle intervention en Syrie (2013) (295)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik