Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Club Valdaï: les experts constatent l'avènement d'un monde multipolaire

    International
    URL courte
    Réunion anniversaire du Club Valdaï (28)
    0 11

    La mondialisation est irréversible et le monde est devenu multipolaire: tel est le constat des membres du club de discussion Valdaï dont la 10e réunion se déroule dans la région de Veliki Novgorod (500 km au nord-ouest de Moscou).

    La mondialisation est irréversible et le monde est devenu multipolaire: tel est le constat des membres du club de discussion Valdaï dont la 10e réunion se déroule dans la région de Veliki Novgorod (500 km au nord-ouest de Moscou).

    "Des scandales éclatent régulièrement entre les entreprises et les gouvernements, nous le savons. Google, pour sa part, respecte les lois de son propre gouvernement. Il y a fort à parier qu’un conflit va donc prochainement surgir dans le secteur des technologies informatiques au sujet de la protection de la vie privée" (retraduction du russe), estime Thierry de Montbrial, président de l'Institut français des relations internationales (IFRI). Selon lui, aujourd’hui le concept d'identité nationale ne peut être révisé que dans le contexte de la mondialisation.

    De son côté le président du Conseil pour la politique étrangère de défense, Fedor Loukianov, pense que le dossier syrien a constitué une période de transition.

    "C'est la fin d'une époque où tout le monde pensait connaître la formule pour régler les problèmes internationaux. La crise syrienne est probablement la plus importante tâche diplomatique depuis la Guerre froide et la réunification de l'Allemagne et pourtant, son issue n’en est connue ni des diplomates russes ni des Américains", souligne Loukianov. Selon l'expert, nous vivons déjà dans le monde multipolaire dont l'arrivée est prédite depuis longtemps.

    "C'est le retour de l'époque de la grande diplomatie, portant sur les questions centrales des relations internationales - dont la guerre et la paix - et pas les relations tarifaires. Il est impossible aujourd’hui de régler quoi que ce soit par la force et la supériorité. L'expérience des USA, qui restent la plus grande puissance du monde, montre que cette force, bien qu'elle joue un rôle important, ne peut plus régler les crises internationales. Qui plus est régler des crises au profit d’un pays en particulier", analyse Loukianov.

    L'ex-conseillère de Bill Clinton pour la Russie, l'Ukraine et les Etats eurasiatiques au Conseil de sécurité nationale, Toby Gati, a également évoqué les pertes économiques, sociales et morales pour la population américaine en raison de la politique étrangère du gouvernement.

    "La société américaine prend conscience de ce que nous faisons et du prix que nous payons pour cela par l'immense dette publique des Etats-Unis et les vétérans qui ont participé aux opérations militaires dans divers pays du monde. Ce sont également des gens qui ont suivi au cours des

    50-60 dernières années les changements économiques, des gens qui ont perdu leurs maisons", a souligné Toby Gati.

    Les difficultés liées à l’identité nationale existent aussi en Chine, sous l'influence des facteurs de l'évolution mondiale, nouveaux et anciens.

    "La Chine doit faire face à une dérive du centre de gravité des régions transatlantiques traditionnelles. Notre pays subit des changements significatifs d'une telle ampleur que nous ne sommes pas rassurés ", note l'ex-président de l'Académie d'études internationales de Shanghai Jiang Zemiang. "La Chine cherche activement un moyen de s'opposer à cette évolution car elle permettrait aux Chinois de préciser leur identité".

    Le club international de discussion Valdaï a été créé par RIA Novosti et le Conseil pour la politique étrangère et de défense en 2004. Il est devenu un espace unique de coopération entre les élites politiques et intellectuelles russes et internationales. En général, des experts ayant des points de vue différents sur les processus politiques ayant lieu en Russie et dans le monde participent aux réunions du club.

    La liste des invités dépend de l'objectif du débat et reflète l'intérêt de divers groupes du gouvernement, de son entourage et de l'opposition, en Russie et à l'étranger.

    Dossier:
    Réunion anniversaire du Club Valdaï (28)

    Lire aussi:

    Les États-Unis «mettent en doute la fiabilité du dollar»
    Russie dans l'Otan: Washington n'était pas prêt à partager le gâteau
    Un demi-million de morts: 7 ans de guerre en Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik