Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Arctic Sunrise: deux militants de Greenpeace inculpés de piraterie

    International
    URL courte
    Militants de Greenpeace interpellés en Russie (31)
    0 1 0 0

    Deux militants de Greenpeace qui étaient à bord de l'Arctic Sunrise, une Brésilienne et un Britannique, ont été inculpés mercredi par la justice russe de piraterie en bande organisée, a annoncé le service de presse de l'organisation écologiste.

    Deux militants de Greenpeace qui étaient à bord de l'Arctic Sunrise, une Brésilienne et un Britannique, ont été inculpés mercredi par la justice russe de piraterie en bande organisée, a annoncé le service de presse de l'organisation écologiste.

    "Deux militants de Greenpeace arrêtés sur le brise-glace Arctic Sunrise lors d'une action de protestation pacifique près de [la plateforme pétrolière] Prirazlomnaïa ont été accusé (…) de piraterie en bande organisée", indique l'ONG.

    Conformément au Code pénal russe, ce crime est passible d'une peine de 10 à 15 de prison. 

    Des militants de Greenpeace, qui se trouvaient à bord du brise-glace Arctic Sunrise battant pavillon néerlandais, ont essayé le 18 septembre dernier d'escalader la plateforme pétrolière Prirazlomnaïa de Gazprom, en mer de Petchora. 

    Les gardes-frontières russes ont effectué des tirs de sommation pour contraindre le capitaine de l'Arctic Sunrise à couper ses moteurs. Suite au refus du capitaine, les gardes-frontières ont pris jeudi soir le contrôle du brise-glace via un hélicoptère.  

    Mardi 24 septembre, l'Arctic Sunrise a été remorqué dans le port de Mourmansk, où les membres de l'équipage, une trentaine d'écologistes originaires de 16 pays, ont été placés en détention provisoire, une enquête pour "piraterie" ayant été engagée à leur encontre. 

    Dossier:
    Militants de Greenpeace interpellés en Russie (31)

    Lire aussi:

    Poutine: la construction des brise-glaces nucléaires sera financée à 100%
    Un brise-glace atomique géant bientôt mis à l’eau en Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik