Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Traité de paix Russie-Japon: Poutine optimiste

    International
    URL courte
    Sommet de l’APEC à Bali (23)
    0 01

    La Russie pourrait signer un Traité de paix avec le Japon, a déclaré mardi le président russe Vladimir Poutine à Bali, en Indonésie, à l'issue du sommet de l'Organisation de coopération économique Asie-Pacifique (APEC).

    La Russie pourrait signer un Traité de paix avec le Japon, a déclaré mardi le président russe Vladimir Poutine à Bali, en Indonésie, à l'issue du sommet de l'Organisation de coopération économique Asie-Pacifique (APEC).

    "Cela (la coopération économique, ndlr.) permet non seulement de rêver, mais aussi d'œuvrer pour la signature d'un traité de paix. Pour ce faire, nous devons créer une image de pays ami et non de pays ennemi. A mon avis, c'est tout à fait possible avec le Japon", a indiqué M.Poutine devant les journalistes.

    "Nous avons repris les discussions au niveau des ministères des Affaires étrangères et au niveau des experts. En novembre prochain, le ministre des Affaires étrangères et le ministre de la Défense effectueront une visite au Japon", a ajouté le président Poutine.

    Le Traité de paix a été au centre d'une rencontre entre le président russe Vladimir Poutine et le premier ministre nippon Shinzo Abe lundi à Bali. Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a ensuite indiqué que la formule japonaise "pas de vainqueur, pas de vaincu" serait la meilleure base philosophique pour le futur Traité de paix.

    Moscou et Tokyo restent formellement en guerre, car aucun traité de paix n'a été conclu au terme de la Seconde Guerre mondiale. Depuis plusieurs décennies, les relations russo-japonaises sont envenimées par un litige territorial portant sur quatre îles qui font partie des Kouriles du sud (Itouroup, Kounachir, Shikotan et Habomai). 

    Rattachées à la Russie au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, ces îles sont revendiquées par Tokyo qui évoque le traité bilatéral sur le commerce et les frontières de 1855 reconnaissant la souveraineté japonaise sur ces territoires. Cette revendication est avancée par Tokyo à titre de préalable à la conclusion du traité de paix avec la Russie. Moscou souligne pour sa part que la souveraineté des Kouriles est irrévocable et propose au Japon de renoncer à ses revendications et de développer la région de concert avec la Russie.

    Dossier:
    Sommet de l’APEC à Bali (23)

    Lire aussi:

    «On ouvrira une nouvelle ère»: Abe révèle son intention de conclure la paix avec la Russie
    Shinzo Abe précise quand l’accord de paix entre Moscou et Tokyo sera conclu
    Tokyo souhaiterait précipiter la signature d’un traité de paix avec Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik