Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Accord UE/Ukraine: Moscou ne cherche pas à dissuader Kiev

    International
    URL courte
    Accord d'association Ukraine-UE (229)
    0 01

    La Russie ne cherche pas à dissuader l'Ukraine de signer un accord d'association avec l'Union européenne, mais invite Kiev à peser soigneusement le pour et le contre, a déclaré un représentant de l'appareil du gouvernement russe la veille d'une rencontre entre les premiers ministres des deux pays.

    La Russie ne cherche pas à dissuader l'Ukraine de signer un accord d'association avec l'Union européenne, mais invite Kiev à peser soigneusement le pour et le contre, a déclaré un représentant de l'appareil du gouvernement russe la veille d'une rencontre entre les premiers ministres des deux pays.  

    "La Russie ne tentera pas de dissuader l'Ukraine de conclure un accord d'association et de créer une zone de libre-échange avec l'UE, c'est son droit souverain. D'autant plus que le gouvernement ukrainien a approuvé le projet de ce document il y a à peu près un mois. Nous l'exhortons uniquement à bien peser le pour et le contre d'une telle démarche et à réviser une fois encore le texte de l'accord pour vérifier sa conformité avec les engagements pris antérieurement dans le cadre d'autres organisations auxquelles nous participons conjointement", a indiqué l'interlocuteur de l'agence avant d'ajouter que Kiev devait s'abstenir de créer des obstacles à la coopération avec Moscou.  

    "La Russie ne force personne à adhérer à l'Union douanière, qui bénéficie déjà d'un noyau solide. Nous renforcerons et développerons cette association et formerons une Union économique eurasiatique tout en poursuivant une coopération constructive avec l'UE", a conclu le responsable russe.  

    La rencontre entre les premiers ministres Dmitri Medvedev et Nikolaï Azarov aura lieu mardi à Kalouga, en Russie.  

    L'Ukraine envisage de conclure en novembre prochain avec l'Union européenne un accord d'association prévoyant la mise en place une zone de libre-échange. Ce projet est contraire aux intérêts de Moscou qui redoute notamment un afflux de marchandises de fabrication étrangère bon marché susceptible de saper les positions des producteurs russes.  

    Dans ce contexte, la Russie a annoncé à plusieurs reprises qu'elle serait obligée d'adopter des mesures de sauvegarde, ce qui fermera le marché russe aux marchandises ukrainiennes.  

    Dans le même temps, Moscou estime que Kiev ne sera pas en mesure de combiner association avec l'UE et intégration au sein de l'Union douanière Russie-Biélorussie-Kazakhstan.   

    Dossier:
    Accord d'association Ukraine-UE (229)

    Lire aussi:

    Ukraine dans l'UE: la route sera longue, selon Vilnius
    Moscou sur l'association Ukraine-UE: «les Néerlandais se sont fait rouler»
    Sommet UE-Ukraine: Paris s’opposerait à une disposition sur l’adhésion de Kiev
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik