Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: Moscou cherche à obtenir la libération du voyageur russe

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 0 0

    Le ministère russe des Affaires étrangères met tout en œuvre pour obtenir une prompte libération du voyageur russe Konstantin Jouravlev, enlevé par des rebelles en Syrie, lit-on mardi sur le site Web officiel de la diplomatie russe.

    Le ministère russe des Affaires étrangères met tout en œuvre pour obtenir une prompte libération du voyageur russe Konstantin Jouravlev, enlevé par des rebelles en Syrie, lit-on mardi sur le site Web officiel de la diplomatie russe.  

    "A l'heure actuelle, le ministère des Affaires étrangères et notre ambassade à Damas entreprennent toutes les démarches nécessaires pour établir les circonstances [de l'enlèvement du voyageur] et pour obtenir une prompte libération du citoyen russe", indique la source.  

    Les diplomates russes ont en outre espéré que les forces bénéficiant d'une influence sur l'opposition armée contribueraient au retour du voyageur russe dans son pays.  

    Voyageur, programmeur, photographe et blogueur, Konstantin Jouravlev, a été pris en otage par des rebelles alors qu'il se dirigeait vers le Sahara en autostop afin de participer à un projet baptisé "Seul avec le Désert".  

    Le groupe islamiste syrien Liwa al-Tawhid a publié sur les réseaux sociaux une copie du passeport de Jouravlev. Dans un communiqué repris par différents médias, les rebelles affirment que les "unités de sécurité ont capturé un espion russe qui recueillait des données sur les insurgés afin de les remettre aux services secrets russes".

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    Aucun changement de commandant en Syrie, selon la Défense russe
    Le Jour de la Victoire fêté sur la base aérienne russe de Hmeimim
    Rabat impose une nouvelle règle aux voyageurs de trois pays africains exemptés de visa
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik