Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: près de 100 mds USD de préjudice causé par la guerre (Damas)

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 0 0

    Le préjudice financier causé à la Syrie par le conflit armé qui se poursuit depuis mars 2011 s'élève à près de 100 milliards de dollars, a déclaré mardi le vice-président syrien pour les questions économiques Qadri Jamil à la chaîne de télévision Rossiya 24.

    Le préjudice financier causé à la Syrie par le conflit armé qui se poursuit depuis mars 2011 s'élève à près de 100 milliards de dollars, a déclaré mardi le vice-président syrien pour les questions économiques Qadri Jamil à la chaîne de télévision Rossiya 24.

    "Les pertes s'élèvent, je pense, à 100 milliards de dollars. Ce montant peut varier dans les limites de 10%, car il n'a pas encore été calculé définitivement. Le PIB a chuté de 30% au bas mot sinon davantage", a indiqué M. Jamil.

    Le premier ministre Wael al-Halki avait auparavant affirmé qu'au cours des 30 derniers mois, les groupes armés de l'opposition avaient causé aux secteurs public et privé un préjudice de 16,5 milliards de dollars.

    Selon M. Jamil, avant de résoudre les problèmes économiques, il faut d'abord normaliser la situation politique.

    L'industrie pétrolière - principale source de recettes budgétaires en Syrie - ne fonctionne plus, a souligné le vice-premier ministre.

    "A l'heure actuelle, la production de pétrole est nulle. Et ce, non pas suite à l'embargo, mais en raison de la situation militaire grave qui prévaut dans les régions pétrolières", a constaté M. Jamil.

    Les Etats-Unis et l'Union européenne ont décrété plusieurs trains de sanctions contre Damas qu'ils accusent de perpétrer des représailles contre les populations civiles. Ces sanctions visent, entre autres, les exportations pétrolières de la Syrie.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    L'opposition syrienne voudrait rencontrer le gouvernement sans intermédiaires
    Damas évalue les pertes de son industrie pétrolière liées aux frappes US
    Député irakien: Bagdad ne réconciliera pas les pays du Golfe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik