Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Russie-UE: pas de guerre économique (diplomate)

    International
    URL courte
    0 0 10

    L'Union européenne et la Russie ne mènent pas de guerre économique malgré certains différends commerciaux, a déclaré jeudi à Bruxelles le représentant de la Russie auprès de l'UE Vladimir Tchijov.

    L'Union européenne et la Russie ne mènent pas de guerre économique malgré certains différends commerciaux, a déclaré jeudi à Bruxelles le représentant de la Russie auprès de l'UE Vladimir Tchijov.

    "La Russie et l'Union européenne ont des liens trop étroits pour se permettre de céder aux émotions et de commencer à régler leurs comptes au lieu de résoudre leurs problèmes par la méthode la plus simple et la meilleure, celle des négociations avec la participation d'experts", a indiqué M.Tchijov dans une interview à RIA Novosti. 

    Fin août, un conflit commercial a éclaté entre la Russie et la Lituanie. Les douaniers russes ont renforcé les contrôles sur les voitures à la frontière avec la Lituanie. En septembre, ils ont soumis au contrôle renforcé les camions en provenance de Lituanie dans la région russe de Kaliningrad. Vilnius a qualifié ces agissements de "guerre économique" et a porté plainte auprès de la Commission européenne. Début octobre, le Service russe de contrôle sanitaire (Rospotrebnadzor) a interdit l'importation des produits laitiers lituaniens et a renforcé le contrôle sur les importations de viande et de poisson.

    En octobre, l'UE a demandé à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) de créer un groupe spécial pour statuer sur la légalité de la taxe russe de recyclage des voitures. Il s'agit de la première plainte contre la Russie depuis son adhésion à l'OMC en août 2012.

    Lire aussi:

    La Russie proteste contre les sanctions antirusses de Kiev auprès de l’OMC
    Les Brics font front commun pour le libre-échange
    Mur lituanien à la frontière russe: Lavrov accuse Vilnius de russophobie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik