Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le président biélorusse invite la Géorgie à réintégrer la CEI

    International
    URL courte
    0 201

    Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a invité à Minsk la Géorgie à revenir au sein de la Communauté des Etats indépendants (CEI), rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a invité vendredi à Minsk la Géorgie à revenir au sein de la Communauté des Etats indépendants (CEI), rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    "Nous voudrions que la Géorgie revienne au sein de la CEI", a déclaré M.Loukachenko lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion du Conseil des chefs d'Etat des pays membres de la CEI.

    Et d'ajouter que beaucoup de Géorgiens, y compris parmi les dirigeants du pays, souhaitaient avoir un forum pour discuter des problèmes politiques, économiques, et relatifs à la vie des Etats.

    Le président biélorusse a espéré que la Géorgie entendrait ce message.

    Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch s'est rallié à l'avis de son homologue biélorusse.

    "Je suis tout à fait d'accord avec M.Loukachenko et je soutiens sa proposition", a déclaré M.Ianoukovitch, affirmant que les portes de la CEI étaient toujours ouvertes pour la Géorgie.

    Selon le chef de l'Etat ukrainien, les représentants de la CEI ne cessent d'entendre leurs collègues géorgiens répéter que la sortie de la CEI était un acte irréfléchi.

    Le président géorgien Mikhaïl Saakachvili a déclaré le retrait de la Géorgie de la CEI suite au conflit armé d'août 2008 en Ossétie du Sud. Cette initiative a été soutenue par le parlement du pays. La procédure officielle s'en est achevée en 2009.

    Au début de l'année en cours, M.Loukachenko a déjà proposé à la Géorgie de réintégrer la CEI au moins au statut d'observateur.

    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Turquie, Balkans, Suisse: pays de transit des djihadistes de retour des zones de combat
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik