Ecoutez Radio Sputnik
Information secrète

Surveillance: la France transférerait des données aux USA (presse)

© adactio
International
URL courte
Espionnage du Web par les services spéciaux américains (267)
011841

Les services spéciaux français transfèrent régulièrement des informations de renseignement aux Etats-Unis et à la Grande-Bretagne dans le cadre d'un accord spécial baptisé "Lustre", écrit dimanche le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, se référant à des données fournies par l'ex-agent de la CIA Edward Snowden.

Les services spéciaux français transfèrent régulièrement des informations de renseignement aux Etats-Unis et à la Grande-Bretagne dans le cadre d'un accord spécial baptisé "Lustre", écrit dimanche le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, se référant à des données fournies par l'ex-agent de la CIA Edward Snowden.  

Selon le journal, malgré l'indignation affichée par les autorités de l'Hexagone suite à la publication par Le Monde des informations sur la mise sur écoute des citoyens français par l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA), Paris collabore étroitement avec Washington en matière de renseignement.  

La source affirme que la France a signé l'accord connu sous le nom de code "Lustre" en vertu duquel les services spéciaux français coopèrent avec les membres du système dit "Five Eyes" (cinq yeux). Connu sous le nom d'"Echelon" ce système désigne le réseau mondial d'interception des communications privées et publiques, élaboré par les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.  

Le quotidien écrit que les services spéciaux français "transféreraient systématiquement des renseignements" aux pays membres du système. Outre la France, Israël, l'Italie et la Suède collaborent avec les "Five Eyes".  

Lundi, le journal Le Monde se référant aux informations fournies par l'ex-agent de la CIA, Edward Snowden, a annoncé que la NSA interceptait les communications téléphoniques des citoyens français. 

Ainsi, selon le quotidien, sur une période comprise entre le 10 décembre 2012 et le 8 janvier 2013, 70,3 millions d'enregistrements de données téléphoniques des Français ont été effectués par la NSA. 

En réponse, l'ambassadeur américain à Paris a été convoqué lundi au ministère des Affaires étrangères et le premier ministre français Jean-Marc Ayrault a demandé aux Etats-Unis des explications claires sur l'utilisation de ces méthodes de surveillance. De son côté, le président français François Hollande a exprimé à son homologue américain sa "profonde réprobation".

Dossier:
Espionnage du Web par les services spéciaux américains (267)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik