Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Genève-2: réunion ministérielle de la Ligue arabe dimanche au Caire

    International
    URL courte
    Conférence "Genève 2" (338)
    0 0 0 0

    Les chefs de diplomatie des pays membres de la Ligue arabe se réuniront dimanche 3 novembre au Caire pour discuter des formes de soutien à l'opposition syrienne lors de la prochaine conférence internationale Genève-2, a annoncé aux journalistes le numéro 2 de la Ligue Ahmed Ben Helli.

    Les chefs de diplomatie des pays membres de la Ligue arabe se réuniront dimanche 3 novembre au Caire pour discuter des formes de soutien à l'opposition syrienne lors de la prochaine conférence internationale Genève-2, a annoncé lundi aux journalistes le numéro 2 de la Ligue Ahmed Ben Helli.
     
    M.Ben Helli a toutefois confirmé que la date de cette conférence sur la Syrie n'était toujours pas fixée.
     
    Auparavant, le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil el-Arabi a déclaré que la conférence Genève-2 pourrait se tenir le 23 novembre.
     
    La conférence de paix sur la Syrie est convoquée à Genève à l'initiative de la Russie et des Etats-Unis. La Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution syriennes n'a toujours pas décidé si elle participerait ou non. Si tout se passe comme prévu, sa décision définitive sera adoptée le 9 novembre à Istanbul où se trouve le QG de la coalition.
     
    La conférence Genève-2, censée reprendre les lignes de l'accord international signé à Genève le 30 juin 2012, doit réunir à une même table des responsables du régime syrien et de l'opposition pour tenter de trouver une solution politique négociée entre Damas et la rébellion.

    Dossier:
    Conférence "Genève 2" (338)

    Lire aussi:

    L'opposition syrienne n'exige plus la démission d'Assad
    «Notre armée gagne et cela ne plaît pas à tout le monde», constate un ministre syrien
    Règlement syrien: la Russie souligne la convergence des approches franco-russes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik