Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie/armes chimiques: 2 des 23 sites inaccessibles pour raisons de sécurité

    International
    URL courte
    Armes chimiques syriennes (496)
    0 1 0 0

    Les experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) ont inspecté en Syrie 21 des 23 sites déclarés par Damas, les deux sites devant encore être vérifiés ne l'ayant pas été pour des raisons de sécurité, rapporte l'OIAC.

    Les experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) ont inspecté en Syrie 21 des 23 sites déclarés par Damas, les deux sites devant encore être vérifiés ne l'ayant pas été pour des raisons de sécurité, rapporte lundi l'OIAC.

    "Au 27 octobre, les inspecteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques ont conclu dans le cadre de la mission conjointe de l'OIAC et des Nations unies en Syrie leurs activités de vérification sur 21 des 23 sites annoncés par la partie syrienne", lit-on sur le site de l'organisation.

    Selon l'OIAC, la mission "continue de faire en sorte que les conditions de sécurité nécessaires soient remplies afin que les inspecteurs puissent accéder sans risque à ces sites".

    La mission OIAC/Onu est chargée de superviser la destruction de l'arsenal chimique syrien suite à la résolution 2118 du Conseil de sécurité des Nations unies qui ordonne le désarment chimique complet de la Syrie d'ici la mi-2014.

    Cette résolution historique a été adoptée dans la foulée d'un accord russo-américain sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien, qui a éloigné la menace d'une frappe américaine, brandie après une attaque chimique meurtrière du 21 août dernier près de Damas. Cette attaque a été imputée par les Etats-Unis et leurs alliés au régime syrien, mais Damas nie en être responsable et déclare qu'il s'agit d'une provocation des rebelles.

    Dossier:
    Armes chimiques syriennes (496)

    Lire aussi:

    «Vous trouvez ça normal?»: Sergueï Lavrov évoque la mission de l'OIAC en Syrie
    Attaque à Khan Cheikhoun: «Toutes les accusations contre Damas sont sans fondement»
    Attaque chimique: Lavrov dénonce le blocage du projet russo-iranien à l'OIAC
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik