Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Genève-2: Brahimi rencontre l'opposition syrienne

    International
    URL courte
    Conférence "Genève 2" (338)
    0 1 0 0

    L'émissaire spécial de l'ONU et de la Ligue arabe sur la Syrie Lakhdar Brahimi a rencontré mardi les représentants de l'opposition syrienne pour évoquer leur participation à la deuxième conférence internationale de Genève sur le règlement de la crise syrienne (Genève-2), a annoncé la chaîne de télévision Press TV.

    L'émissaire spécial de l'ONU et de la Ligue arabe sur la Syrie Lakhdar Brahimi a rencontré mardi les représentants de l'opposition syrienne pour évoquer leur participation à la deuxième conférence internationale de Genève sur le règlement de la crise syrienne (Genève-2), a annoncé la chaîne de télévision Press TV.

    M. Brahimi a également rencontré à Damas le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem, rapporte la chaîne, sans fournir le détail de cette rencontre.

    Outre la Syrie, le diplomate algérien qui effectue une tournée dans la région s'est également rendu en Jordanie, en Irak, en Egypte, au Koweït, en Oman et en Turquie. Selon les médias, il prévoit également de se rendre en Iran.

    Les préparatifs de la deuxième conférence internationale sur la Syrie, dite Genève-2, sont en cours à l'initiative de la Russie et des Etats-Unis, mais la date exacte de sa tenue n'est pas encore fixée.

    Le 5 novembre prochain, M. Brahimi rencontrera au siège de l'ONU à New York des diplomates russe et américain de haut rang. Le même jour, il s'entretiendra également avec les représentants des autres membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (France, Grande-Bretagne et Chine).

    Le Conseil national syrien (CNS), principale force de l'opposition au régime de Damas, n'a pas encore décidé s'il participerait à la conférence Genève-2 ou non. Le CNS doit trancher définitivement cette question le 9 novembre à Istanbul, ville où se trouve le siège de cette organisation.

    Dossier:
    Conférence "Genève 2" (338)

    Lire aussi:

    Règlement syrien: la Russie souligne la convergence des approches franco-russes
    L'opposition syrienne n'exige plus la démission d'Assad
    «Notre armée gagne et cela ne plaît pas à tout le monde», constate un ministre syrien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik