Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les ambassades australiennes utilisées pour espionner l'Asie (journal)

    International
    URL courte
    Espionnage du Web par les services spéciaux américains (274)
    0 310

    Les ambassades australiennes sont utilisées pour espionner des pays d'Asie dans le cadre d'un vaste réseau d'espionnage mené par les Etats-Unis, annonce jeudi le Sidney Morning Herald se référant aux révélations de l'ex-agent de la CIA Edward Snowden.

    Les ambassades australiennes sont utilisées pour espionner des pays d'Asie dans le cadre d'un vaste réseau d'espionnage mené par les Etats-Unis, annonce jeudi le Sidney Morning Herald se référant aux révélations de l'ex-agent de la CIA Edward Snowden.

    Selon ces informations, cette surveillance est dirigée par les services de renseignement américains et est effectuée à l'insu des ambassadeurs.

    Elle est réalisée par le biais des ambassades australiennes à Bangkok, Jakarta, Hanoï, Pékin et Dili (Timor oriental) ainsi que des représentations de hauts commissaires à Kuala Lumpur et Port Moresby.

    Le programme d'espionnage, qui porte le nom de Stateroom (Cabine), vise à intercepter des signaux radio, des appels téléphoniques ainsi que des communications par Internet.

    Les services spéciaux australiens travaillent dans le cadre du système Five Eyes (cinq yeux) basé sur un accord de renseignement d'origine électromagnétique signé par cinq pays, à savoir les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, l'Australie et la Nouvelle Zélande.

    Dossier:
    Espionnage du Web par les services spéciaux américains (274)

    Lire aussi:

    La Chine accuse l’Australie d’espionnage
    L'Australie alarmée par la montée de l'espionnage
    Snowden révèle sa vérité sur l’espionnage au profit de la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik