Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Arctic Sunrise: 26 militants accusés de hooliganisme

    International
    URL courte
    Militants de Greenpeace interpellés en Russie (31)
    0 01

    26 membres d'équipage du navire Arctic Sunrise de Greenpeace sur 30 ont été accusés de hooliganisme par la justice russe, a annoncé jeudi à RIA Novosti Mikhaïl Kreïndline, avocat russe de l'organisation écologiste internationale.

    26 membres d'équipage du navire Arctic Sunrise de Greenpeace sur 30 ont été accusés de hooliganisme par la justice russe, a annoncé jeudi à RIA Novosti Mikhaïl Kreïndline, avocat russe de l'organisation écologiste internationale.  

    "Les accusations ont été portées contre neuf autres personnes", portant à 26 le nombre de membres d'équipage inculpés de ce délit, a indiqué l'avocat.  

    M.Kreïndline a souligné que la justice n'avait toujours pas levé les charges de piraterie pesant sur les militants de Greenpeace.  

    Le 18 septembre dernier, un groupe de militants de Greenpeace se trouvant à bord du brise-glace Arctic Sunrise a essayé d'escalader une plateforme pétrolière de Gazprom en mer de Petchora. Les gardes-frontières russes ont effectué des tirs de sommation pour contraindre le capitaine du brise-glace à arrêter les moteurs. Suite au refus du capitaine, un commando héliporté de gardes-frontières a pris le 19 septembre le contrôle de l'Arctic Sunrise. 

    Mardi 24 septembre, les membres d'équipage - une trentaine de militants écologistes originaires de 16 pays - ont été placés en détention provisoire et mis en examen pour "piraterie". Le 23 octobre, cette accusation a été requalifiée en "hooliganisme". 

    Dossier:
    Militants de Greenpeace interpellés en Russie (31)

    Lire aussi:

    Dix minutes pour pénétrer dans une centrale nucléaire française: quid de la sécurité?
    Greenpeace: une intrusion dans une centrale française conduit des militants en prison
    Gros, puissants, rapides… ces brise-glace majestueux qui rendent les pôles plus proches
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik