Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Géorgie: investiture du président le 17 novembre, la Russie pas invitée

    International
    URL courte
    Présidentielle en Géorgie (2013) (20)
    0 1 0 0

    La Russie qui n'a pas de relations diplomatiques avec la Géorgie ne figure pas sur la liste des pays invités à la cérémonie d'investiture du président géorgien élu Gueorgui Margvelachvili qui aura lieu le 17 novembre, a annoncé la ministre des Affaires étrangères du pays Maïa Pandjikidze.

    La Russie qui n'a pas de relations diplomatiques avec la Géorgie ne figure pas sur la liste des pays invités à la cérémonie d'investiture du président géorgien élu Gueorgui Margvelachvili qui aura lieu le 17 novembre, a annoncé jeudi la ministre des Affaires étrangères du pays Maïa Pandjikidze.

    "J'ai rendu publique la liste des pays qui recevront des invitations à la cérémonie d'investiture. Il s'agit des pays de l'Union européenne, de l'Otan et du Partenariat oriental, ainsi que des pays qui n'en font pas partie mais qui ont leurs ambassades à Tbilissi. La Russie n'y figure pas", a déclaré Mme Pandjikidze devant les journalistes à Tbilissi.

    Le candidat de la coalition au pouvoir "Rêve géorgien" Gueorgui Margvelachvili a remporté l'élection présidentielle du 27 octobre.

    Tbilissi a rompu les relations diplomatiques avec la Russie suite à la reconnaissance par Moscou de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud en août 2008. Les représentants du nouveau gouvernement géorgien qui sont venus au pouvoir à l'issue des législatives du 1er octobre 2012 ont cité la normalisation des relations avec la Russie parmi les grandes priorités de la politique extérieure du pays.

    Lancé en mai 2009 lors d'un sommet européen à Prague, le Partenariat oriental est un programme conçu par l'Union européenne pour six Etats d'Europe orientale et du Caucase: l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l'Ukraine. Le programme ne prévoit pas leur adhésion à l'UE, mais suppose un rapprochement politique et économique.

     

    Dossier:
    Présidentielle en Géorgie (2013) (20)

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Otan propose à Moscou de ne plus reconnaître l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik