Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: Moscou prêt à organiser des discussions informelles des parties en conflit

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 1 0 0

    La Russie a proposé jeudi d'organiser des rencontres informelles à Moscou avec les représentants du gouvernement et de l'opposition syriens, ainsi que des Etats-Unis et de l'équipe de l'envoyé spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Lakhdar Brahimi, a annoncé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov.

    La Russie a proposé jeudi d'organiser des rencontres informelles à Moscou avec les représentants du gouvernement et de l'opposition syriens, ainsi que des Etats-Unis et de l'équipe de l'envoyé spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Lakhdar Brahimi, a annoncé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov.

    "Nous avons proposé de tenir des rencontres informelles à Moscou avec la participation de l'opposition syrienne. Nous souhaitons inviter nos collègues américains, les représentants de l'équipe de Lakhdar Brahimi et les représentants du gouvernement syrien pour qu'ils puissent échanger leurs vues en Russie", a indiqué M.Bogdanov dans une interview à la chaîne de télévision RT.

    "Nous menons également des consultations avec les représentants de l'opposition à l'étranger par le biais de nos ambassades et consulats généraux. Nous resterons à Genève après les discussions du 5 novembre pour rencontrer le lendemain nos partenaires étrangers, avant tout des membres de l'opposition syrienne", a-t-il ajouté.

    Le 5 novembre prochain, l'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Lakhdar Brahimi rencontrera des diplomates russe et américain de haut rang à Genève, en Suisse, selon l'ONU. Il s'entretiendra en outre avec les représentants des autres membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (France, Grande-Bretagne et Chine).

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    Riyad appelle l’opposition syrienne à trouver une nouvelle approche pour résoudre la crise
    De Mistura à Sputnik: l’Onu note une convergence de vues sur l’avenir de la Syrie
    L'opposition syrienne n'exige plus la démission d'Assad
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik