Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Russie-Japon: première rencontre au format "2+2"

    International
    URL courte
    0 3 0 0

    Les ministres russes des Affaires étrangères et de la Défense, Sergueï Lavrov et Sergueï Choïgou, rencontreront le 2 novembre à Tokyo leurs homologues japonais, Fumio Kishida et Itsunori Onodera, au format 2+2, une première dans l'histoire des deux pays, a annoncé la diplomatie russe.

    Les ministres russes des Affaires étrangères et de la Défense, Sergueï Lavrov et Sergueï Choïgou, rencontreront le 2 novembre à Tokyo leurs homologues japonais, Fumio Kishida et Itsunori Onodera, au format 2+2, une première dans l'histoire des deux pays, a annoncé la diplomatie russe. 

    Cette rencontre portera sur les projets américains visant à déployer des éléments de leur bouclier antimissile au Japon et sur la sécurité dans la région Asie-Pacifique. Les ministres de la Défense des deux pays évoqueront en outre le renforcement de l'interaction entre les départements militaires, a précisé la source. 

    La visite de travail des ministres russes débute le 1er novembre. Son programme prévoit notamment un entretien entre les chefs de la diplomatie qui portera sur l'éventuelle signature d'un traité de paix entre les deux Etats, précise le ministère russe des Affaires étrangères. 

    Les ministres passeront en outre en revue les perspectives du dialogue politique bilatéral et de la coopération économique, ainsi que l'intensification des échanges culturels. La coopération entre les pays de la région Asie-Pacifique est également au menu de la rencontre. 

    Moscou et Tokyo restent formellement en guerre, car aucun traité de paix n'a été conclu au terme de la Seconde Guerre mondiale. Depuis plusieurs décennies, les relations russo-japonaises sont envenimées par un litige territorial portant sur quatre îles qui font partie des Kouriles du sud (Itouroup, Kounachir, Shikotan et Habomai).  

    Rattachées à la Russie au lendemain de la Seconde guerre mondiale, ces îles sont revendiquées par Tokyo qui évoque le traité bilatéral sur le commerce et les frontières de 1855 reconnaissant la souveraineté japonaise sur ces territoires. Cette revendication est avancée par Tokyo à titre de préalable à la conclusion du traité de paix avec la Russie. Moscou souligne pour sa part que la souveraineté des Kouriles est irrévocable et propose au Japon de renoncer à ses revendications et de développer la région de concert avec la Russie.

    Lire aussi:

    Poutine: Moscou et Tokyo pourraient travailler ensemble sur les îles Kouriles
    Une mission d’affaires japonaise visite les Kouriles pour la première fois
    Hospitalité sans précédent: Poutine reconduit en voiture un ex-Premier ministre japonais
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik