Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Un député allemand rencontre Snowden à l'insu de Berlin

    International
    URL courte
    Espionnage du Web par les services spéciaux américains (274)
    0 110

    Le gouvernement allemand n'était pas au courant de l'intention du député du Bundestag Hans-Christian Ströbele de se rendre à Moscou pour rencontrer l'ex-consultant des services secrets américain Edward Snowden, a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement Steffen Seibert.

    Le gouvernement allemand n'était pas au courant de l'intention du député du Bundestag Hans-Christian Ströbele de se rendre à Moscou pour rencontrer l'ex-consultant des services secrets américain Edward Snowden, a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement Steffen Seibert.

    "M. Ströbele est un député du Bundestag. Il n'est pas tenu d'informer le gouvernement des voyages qu'il effectue et des personnes qu'il rencontre dans le cadre de son mandat, et il ne le fait d'ailleurs pas", a déclaré le porte-parole.

    La rencontre qui a eu lieu jeudi entre le député et l'ex-agent de la NSA était consacrée aux conditions auxquelles ce dernier accepterait de témoigner dans le cadre de l'enquête sur les activités d'espionnage américaines en Allemagne, y compris sur les écoutes du téléphone portable de la chancelière Angela Merkel. 

    Le député a notamment évoqué la possibilité pour M. Snowden de se rendre en Allemagne sans risquer d'être extradé vers les Etats-Unis, Washington ayant depuis longtemps adressé à Berlin un mandat d'arrêt contre le lanceur s'alerte.

    M. Ströbele a fait savoir samedi que M. Snowden lui avait remis une lettre adressée au gouvernement, au Bundestag et au Parquet général du pays. Le député a promis d'en donner lecture vendredi lors d'une rencontre avec les journalistes.

    Dossier:
    Espionnage du Web par les services spéciaux américains (274)

    Lire aussi:

    «Snowden avait raison»: l’Allemagne espionnait bien pour le compte de Washington
    Poutine: une gaffe des autorités américaines a sauvé Snowden
    Poutine: «Snowden n’est pas un traître»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik